10 concerts qui se sont terminés tragiquement

S'il vous arrive de fréquenter les concerts, vous avez probablement déjà vu voler toutes sortes d'objets hétéroclites, allant de la canette de bière à la bouteille d'eau, quand ce ne sont pas des soutiens-gorges ou la petite culotte de Madonna !

La colère des fans de Black Sabbath

La colère des fans de Black Sabbath

S'il vous arrive de fréquenter les concerts, vous avez probablement déjà vu voler toutes sortes d'objets hétéroclites, allant de la canette de bière à la bouteille d'eau, quand ce ne sont pas des soutiens-gorges ou la petite culotte de Madonna !

Black Sabbath

Le 9 octobre 1980, au cours d'un concert à Milwaukee, Geezer Butler, le bassiste du groupe Black Sabbath a été frappé de plein fouet par une... bouteille de bière. La violence du choc entraîna à la fois l'hospitalisation du musicien et l'arrêt du concert. Mais le public ne l'entendit pas de cette oreille. Frustrés, les fans s'en prirent à tout ce qui leur tombait sous la main. Résultat des courses : dix mille dollars de dégâts, et ce malgré l'intervention musclée des forces de l'ordre.

Le drame d'Altamont

Le drame d'Altamont

Le 6 décembre 1969 a lieu le festival d'Altamont, dans la banlieue de San Francisco, avec comme têtes d'affiche les Rolling Stones. Après une tournée américaine réussie, les Stones entendent remercier leur public en lui offrant un concert gratuit. Au programme, outre la bande à Mick Jagger : Santana, le groupe Crosby Stills Nash and Young, Grateful Dead et Jefferson Airplane.

Avec quelque trois cent mille spectateurs, l'événement attire quinze fois plus de monde que prévu. Le service d'ordre est assuré par les Hell's Angels, lesquels sont rémunérés en... canettes de bière! Très vite, la situation dégénère, les Hell's cognant sur tout ce qui bouge. Droguée jusqu'aux yeux, la foule devient incontrôlable. Marty Balin, le chanteur du groupe Jefferson Airplane, est frappé au visage par un biker. Face à ce déchaînement de violence, les Grateful Dead refusent de se produire. A trois heures du matin, les Stones entrent en scène. Alors qu'ils interprètent Under My Thumb, un jeune noir de dix-huit ans, Meredith Hunter, brandit un revolver (probablement non chargé). Poignardé à plusieurs reprises par un membre des Hell's Angels, l'adolescent meurt de ses blessures. La tragédie d'Altamont a probablement scellé la fin du mouvement hippie. Toutefois, les spécialistes des Rolling Stones prétendent que le groupe a livré ce soir-là un de ses concerts les plus mémorables.

Pearl Jam au Roskilde Festival

Pearl Jam au Roskilde Festival

Créé en 1971, le très populaire festival danois de Roskilde était réputé être l'un des plus sécurisés au monde. Jusqu'à ce 30 juin 2000 fatidique. Peu avant minuit, une foule compacte, estimée à cinquante mille personnes, se pressait devant la scène où se produisait le groupe américain Pearl Jam. En dépit des appels répétés d'Eddie Vedder, le chanteur du groupe, pour tenter de calmer l'assistance, une bousculade se produisit, suivie d'un mouvement de panique. Piétinées par la foule, neuf personnes moururent étouffées. Profondément choqué par la tragédie, le groupe Pearl Jam annula la suite de sa tournée européenne. Par respect pour les victimes, les groupes Oasis et Pet Shop Boys décidèrent également de ne pas se produire.

Bousculade pour The Who

Bousculade pour The Who

La date du 3 décembre 1979 a marqué à jamais l'histoire des festivals de musique. Ce soir-là, le groupe de rock britannique The Who se produisait au Riverfront Coliseum de Cincinnati, Ohio. Selon le principe 'premier arrivé, premier servi', les places n'étaient pas numérotées, ce qui justifie la présence sur place, dès midi, de dix-huit mille fans chauffés à blanc, alors que le concert n'était prévu qu'à vingt heures. Tandis que Roger Daltrey, Pete Townsend et consorts procédaient à la balance son, des milliers de fans, persuadés que le concert allait débuter, tentèrent de forcer l'entrée. Conséquences tragiques de cette bousculade : vingt blessés et onze morts par asphyxie ! Suite à ce drame, les autorités de la ville ont définitivement interdit les concerts non numérotés.

La Love Parade n'est pas qu'amour

La Love Parade n'est pas qu'amour

Créée en 1989 à Berlin, la Love Parade est rapidement devenue le plus grand événement techno au monde. Après avoir changé de destination à plusieurs reprises (Essen, puis Dortmund), l'édition 2010 s'est déroulée le 25 juillet à Duisbourg. Cette année-là, un million quatre cent mille adeptes de la musique techno avaient fait le déplacement. La fête battait de son plein lorsqu'un mouvement de panique se produisit dans le tunnel constituant le principal point de passage vers l'endroit des festivités. Parmi les nombreuses personnes prises au piège, on dénombra plus de trois cents blessés et une vingtaine de morts par asphyxie, l'accès des secours étant rendu très difficile par la configuration des lieux. Après ces événements tragiques, la Love Parade fut définitivement annulée.

Feux d'artifice : attention, danger !

Feux d'artifice : attention, danger !

Le 20 février 2003, un incendie a ravagé le club The Station, à West Warwick, dans l'Etat de Rhode Island. Ce soir-là, un (trop) nombreux public était venu applaudir le groupe de hard rock Great White. Le témoignage des rescapés ne laisse aucun doute quant aux causes du drame. L'incendie a été déclenché par des feux d'artifice situés à l'arrière de la scène, lesquels ont embrasé la mousse destinée à l'insonorisation du plafond. Dans un premier temps, les spectateurs ont cru à un spectaculaire effet de scène. Lorsqu'ils se sont rendu compte que le feu se propageait aux murs, puis à la salle entière, il était trop tard. Les secours dépêchés sur place allaient dénombrer 97 morts par asphyxie, étouffement ou brûlures, ainsi que 180 blessés. Parmi les victimes figurait Ty Longley, le guitariste du groupe.

Feux d'artifice : attention, danger (bis) !

Feux d'artifice : attention, danger (bis) !

Dans la nuit du 26 au 27 janvier 2013, un incendie a ravagé le Kiss, une discothèque située à Santa Maria, une ville universitaire du sud du Brésil. D'après les témoins, le chanteur du groupe Gurizada Fandangueira a allumé un petit feu de Bengale, lequel a embrasé la mousse d'isolement acoustique du plafond. Les flammes se sont immédiatement propagées à tout l'établissement et n'ont pu être maîtrisées que cinq heures plus tard. L'enquête a révélé que la discothèque n'était pas aux normes en matière de sécurité. Il n'y avait ni alarme incendie, ni sprinklers et les rares extincteurs existants étaient hors service ! Cette catastrophe s'est soldée par un bilan extrêmement lourd puisque plus de 230 personnes ont perdu la vie et 168 autres ont été blessées plus ou moins grièvement.

Damageplan touché en plein coeur

Damageplan touché en plein coeur

Le 8 décembre 2004, le groupe de heavy metal Damageplan, le nouveau 'band' de Dimebag Darrel, l'ex-guitariste de Pantera, se produit dans un club de Columbus, Ohio. Le concert vient à peine de commencer lorsqu'un individu armé d'un Beretta 9 mm se rue sur scène et tue froidement le guitariste. Avant d'être abattu par un officier de police arrivé promptement sur les lieux, le déséquilibré, un ancien marine nommé Nathan Gale, a eu le temps de recharger son arme et de faire quatre autres victimes, dont trois membres de l'équipe technique du groupe. Avant de perpétrer son forfait, Gale aurait déclaré ne pas avoir supporté la dissolution du groupe Pantera, survenue en 2003. Fan inconditionnel du groupe Kiss depuis son enfance, Dimebag Darrell fut enterré dans un cercueil Kiss offert par Gene Simmons, avec la mythique guitare Charvel rayée noir et jaune d'Eddie Van Halen.

Chute mortelle

Chute mortelle

En 2010, le groupe de 'groove metal' Lamb of God effectuait une tournée en Europe. Lors d'un concert au club Abaton de Prague, Daniel Nosek, un jeune fan de dix-neuf ans, est monté sur scène et s'est battu avec Randy Blythe, le chanteur du groupe. Ce dernier aurait repoussé le jeune garçon, lequel aurait fait une chute mortelle en tombant de la scène. Victime d'une hémorragie cérébrale, le fan succomba à l'hôpital deux semaines plus tard. Le 28 juin 2012, Randy Blythe était interpellé par la police tchèque à l'aéroport de Prague et placé en détention provisoire à la prison Pankrac. Poursuivi pour homicide involontaire ayant entraîné la mort, le chanteur fut libéré un mois plus tard après le versement d'une caution de 237.000 euros.

Tempête à Pukkelpop 2011

Tempête à Pukkelpop 2011

Le 18 août 2011 à 18h15 précises, une brève mais violente tempête s'abattait sur la plaine de Kiewit, là même où se déroulait le traditionnel festival Pukkelpop, causant la mort de cinq personnes et faisant une dizaine de blessés, dont trois dans un état critique. Entre 60 et 65 000 personnes étaient présentes sur place au moment du drame. Les dégâts ont été considérables : un chapiteau (le Château) s'est effondré sur les festivaliers venus s'y réfugier, deux scènes se sont écroulées, plusieurs installations métalliques ainsi que des écrans géants sont tombés, et plusieurs arbres ont été déracinés sous la violence des pluies et du vent. Les rescapés cherchant à rassurer leurs proches, le réseau téléphonique fut saturé plusieurs heures.

Top