×
×

Vision

Filtrage de Nouvelles par :

ICT Woman of the Year 2016

Visionpar One04/08/2016

ICT Woman of the Year 2016

Comments

L’arrivée d’un superordinateur, le développement de solutions d’e-learning et la migration vers SAP HANA ne sont qu’une partie des projets ICT actuels de la KU Leuven. “Indépendamment de toute technologie, vous devez toujours donner la priorité à l’humain dans l’IT”, affirme Annemie Depuydt, directeur ICTS à la KU Leuven.

La carrière d’Annemie Depuydt est celle d’une one company woman. La directrice ICTS (systèmes IT) est originaire de Merkem, dans le Wethoek. Après ses études à la KU Leuven, elle y a été engagée, d’abord comme analyste-programmeur, ensuite comme chef de projet. Depuis 2008, elle est responsable de la direction ICTS. “L’université offre un environnement de travail captivant dans l’IT”, explique-t-elle. “La technologie évolue sans cesse, tout comme l’organisation dans laquelle nous travaillons.” Ainsi, ces dernières années, les diverses hautes écoles ont été regroupées au sein de l’Association KU Leuven. “Ce long projet a été riche en défis IT, notamment sur le plan des environnements d’apprentissage et de la gestion administrative.”

Superordinateur

L’équipe IT d’Annemie Depuydt gère les applications administratives et l’infrastructure, mais aussi les ressources IT mises à disposition des enseignants et des chercheurs des universités et hautes écoles. “D’ici peu, nous disposerons notamment du superordinateur le plus rapide de Flandre”, poursuit Annemie Depuydt. L’université le recevra suite à l’initiative du Vlaams Supercomputer Centrum, un partenariat entre les cinq associations universitaires flamandes. Il sera hébergé dans le centre de données de l’université de Louvain. “Grâce à lui, nos chercheurs, mais aussi les startups et les entreprises, auront accès à une puissance de calcul énorme. Il permettra de nouveaux développements en matière de big data, d’IoT et de toutes sortes de simulations.”

Rayonnement international

Actuellement, l’équipe IT de l’université s’intéresse beaucoup aux nouvelles solutions d’e-learning. “Un appel d’offres important est en cours pour le streaming et la captation vidéo. L’objectif est de proposer aux étudiants un support vidéo pendant le cours (en classe ou en ligne) qu’ils pourront revoir ultérieurement.” La KU Leuven fait en effet partie des précurseurs internationaux de l’enseignement en ligne. L’université a rejoint le projet edX du MIT et d’Harvard. Il s’agit d’une plateforme de cours en ligne, mis gratuitement à disposition par les universités les plus réputées du monde.

“C’est une belle manière de positionner votre université à l’international”, estime Annemie Depuydt. “Des millions d’étudiants utilisent edX pour chercher des informations.” L’université a fait ses premiers pas dans le développement de MOOC (Massive Open Online Courses) pour edX. “Les professeurs et chercheurs alimentent le contenu, mais le département IT est le chef de projet et le responsable de la plateforme.”

Violons accordés

Durant le week-end de Pâques, le département IT de l’université a procédé à la migration vers SAP HANA. “Les technologies in-memory ouvrent de nouvelles perspectives”, poursuit Annemie Depuydt. “Nous avons réalisé nous-mêmes une grande partie de ce projet, nous sommes donc devenus une référence pour d’autres universités et hautes écoles.” La succession rapide de projets IT radicaux à la KU Leuven n’a pas non plus échappé à la rédaction de Data News. Le magazine IT a élu Annemie Depuydt ‘ICT Woman of the Year’. Selon le jury, dans une organisation complexe comme la KU Leuven, seule une forte personnalité parvient à accorder tous les violons.

“Honnêtement, j’ai été étonnée de ma nomination”, confie-t-elle, “mais j’en suis évidemment ravie. J’ai reçu énormément de félicitations et de réactions positives. Et bien sûr, je soutiens l’initiative, car elle aide les femmes actives dans l’IT à gagner en visibilité.” À cet égard, Annemie Depuydt perçoit deux problèmes. “Peu de femmes occupent des postes de direction dans l’IT. Il y a en effet peu de candidates, et donc peu d’évolution. De plus, les rares femmes actives dans l’IT grimpent moins les échelons que les hommes.”

Annemie n’a jamais éprouvé la moindre difficulté à travailler dans une branche principalement masculine. “Il faut laisser les femmes parler d’IT, et pas de leur sexe. C’est la meilleure manière d’attirer plus de femmes dans ce secteur.” 


Conseils aux CIO

1.    L’humain est un facteur clé dans l’ICT 
“Indépendamment de l’aspect technique, il faut donner la priorité aux collaborateurs. C’est un principe de base à ne jamais oublier en tant que CIO. En fin de compte, l’humain, l’utilisateur d’un service IT, reste la priorité.”

2.    Rester sur ses gardes
“Celui qui pense que les choses s’arrangent d’elles-mêmes se trompe. Le CIO ne peut jamais relâcher ses efforts. Il doit connaître le marché par cœur, en faire partie. Il ne doit pas forcément être un grand innovateur dans tous les domaines, mais au moins être vigilant et ne pas être à la traîne.”

3.    Rapprocher le business et l’IT
“Le business et l’IT ne parlent pas toujours la même langue. L’IT jongle parfois avec des termes techniques et des acronymes difficiles. Mettez-y un terme ! Le rôle du CIO consiste à expliquer concrètement où se cache la valeur ajoutée de la technologie, à traduire les aspects techniques en langage business.”

4.    Communiquer ouvertement
“La communication est très ouverte entre les universités, aussi bien en Belgique qu’avec des institutions étrangères. Il existe de nombreux groupes d’utilisateurs, nous nous rencontrons lors de conférences, etc. Nous partageons beaucoup d’informations et échangeons nos expériences. Les CIO des universités nous rendent visite et inversement. Ces échanges nous renforcent tous. Beaucoup de CIO craignent encore cette ouverture. C’est dommage, car l’avantage compétitif d’une entreprise ne se trouve pas dans l’utilisation d’une technologie réseau ou d’un logiciel en particulier !”

Profil

Annemie Depuydt a étudié la géographie et l’informatique à la KU Leuven. Depuis 2008, elle est responsable de la direction ICTS (Systèmes ICT), qui fournit des services IT à l’université et aux hautes écoles de l’Association KU Leuven. ICTS est le département IT unifié de l’université. Il se composait initialement du centre de calcul et de l’IT opérationnelle. Annemie Depuydt dirige une équipe de 230 collaborateurs. 

One

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 


Partagez votre avis sur cette nouvelle

Vous souhaitez partager votre avis ou commenter cette nouvelle?

Pour commenter veuillez vous loguer sur facebook.