×
×

Dossier

Filtrage de Nouvelles par :

La connaissance pure de l’IT n’est pas le premier critère

Dossierpar One18/11/2016

La collaboration entre l’entreprise et l’IT a fortement évolué ces dernières années, donnant lieu à une nouvelle vision du département informatique et du profil idéal de ses collaborateurs. Ceux-ci ne sont plus seulement des techniciens purs, ils doivent aussi avoir des aptitudes sociales et l’esprit d’initiative.

Pour modifier son approche, une entreprise peut commencer par recruter de nouveaux collaborateurs. La plupart des informaticiens actuels ont fréquenté les bancs de l’école dans les années 1980 et 1990. À l’époque, l’entreprise et son département IT coexistaient, mais n’avaient pas de lien réel. Ces collaborateurs IT ont déjà connu toute une évolution : de l’IT en tant qu’unité séparée à l’interaction continue que nous connaissons aujourd’hui, où l’entreprise et l’IT collaborent au sens premier du terme.”

Gestion de projet efficace

“La cocréation est devenue une réalité. Les compétences exigées aujourd’hui sont totalement différentes de celles demandées il y a vingt ans. De plus, il existe désormais tellement de domaines spécialisés qu’une entreprise ne peut plus disposer de ses propres experts à tous les niveaux. Le collaborateur IT doit donc être capable de collaborer avec les autres travailleurs de l’entreprise, mais aussi avec diverses parties extérieures. Il est essentiel qu’il puisse gérer et orienter correctement les experts externes. L’importance d’une gestion de projet efficace se fait de plus en plus sentir.”

Approche axée sur le client

“Plus que jamais, l’IT doit évoluer avec les souhaits de l’utilisateur final et évaluer correctement ses exigences, ses besoins et ses attentes. L’IT a profondément évolué : d’une approche interne axée sur le produit à une approche externe axée sur le client. De nouvelles compétences sont donc nécessaires, et en particulier de très bonnes compétences personnelles. On demande aujourd’hui au collaborateur IT d’avoir l’esprit d’entreprise. Selon moi, les collaborateurs IT pourraient prendre encore plus d’initiatives. En tant qu’employeur, vous voulez surtout que vos collaborateurs exploitent tous leurs talents. Votre but est de les inciter à progresser constamment.”

S’adapter à la culture d’entreprise

“Les entreprises d’autrefois étaient très hiérarchisées. Une approche que la jeune génération ne connaît plus et qui ne pourra donc pas la freiner. Les nouveaux collaborateurs ont un nouveau rôle à jouer. Ils sont le moteur du changement, ils font bouger les choses. Je suis réellement convaincu que vous pouvez créer cette nouvelle dynamique en recrutant de manière très ciblée les jeunes collaborateurs dont vous avez besoin. L’enseignement peut aussi y contribuer. Les universités et les hautes écoles mettent encore beaucoup l’accent sur la connaissance. Est-ce vraiment ce que les entreprises recherchent chez un nouveau collaborateur ? Chez AXA Banque, je constate qu’on cherche avant tout des personnes qui ont des affinités avec le monde de la finance, des économistes et des ingénieurs commerciaux, mais aussi des spécialistes de la communication. Les connaissances informatiques pures ne sont pas notre premier critère, nous sommes plus attentifs aux aptitudes sociales, à la capacité d’adaptation à notre culture d’entreprise et à l’esprit d’entreprise.”

Compétences personnelles

“Autrefois, on faisait un choix d’études concret : on suivait alors une formation au terme de laquelle on était prêt à exercer un métier. Ce n’est pratiquement plus le cas aujourd’hui. L’employeur ne s’intéresse pas qu’au diplôme ; les étudiants doivent également s’en rendre compte. La prise de conscience est en train de se faire. L’enseignement peut y contribuer, en misant par exemple davantage sur le développement des compétences personnelles, via le travail collectif notamment.” 

Flexibilité 

“Si les compétences IT proprement dites ne sont plus le premier critère de recrutement, elles restent évidemment importantes. L’employeur évalue le collaborateur dans son ensemble.Ce dernier a donc besoin de connaissances informatiques autant que de compétences sociales. La flexibilité est essentielle : des collaborateurs qui, aujourd’hui et demain, veulent apporter quelque chose à l’entreprise, peu importe la direction qu’elle choisira. C’est dans ce type de personnes qu’une entreprise investira volontiers.”

Quote:
“L’IT a évolué d’une approche interne axée sur le produit à une approche axée sur le client.”

Wim Ravijts 

Est Head of IT Planning & Delivery chez AXA Banque. Il est également professeur en Project Risk Management à l’EHSAL Management School.

One

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 


Partagez votre avis sur cette nouvelle

Vous souhaitez partager votre avis ou commenter cette nouvelle?

Pour commenter veuillez vous loguer sur facebook.