"Douleur et Gloire", le film le plus introspectif d'Almodovar © BELGA