Que sont devenus les mômes des films d'horreur ?

Ces mômes nous ont procuré des sueurs froides ! Dans les films d’horreur, les enfants ont souvent des rôles marquants. Ces victimes potentielles peuvent aussi devenir les plus effrayants petits monstres du grand écran. Pensez à "L'Exorciste", "The Ring", "The Shining", ou "Halloween"…
Que sont devenus les mômes des films d'horreur ? © Isopix

Fan d'épouvante ? Découvrez ce que sont devenu ces enfants qui ont débuté dans des films d’horreur culte.

Vous voulez regarder un bon film d'horreur sur Proximus TV ? Appuyez sur le bouton shop de votre télécommande. Choisissez la catégorie "Frissons".

Kyle Richards : "Halloween"

Kyle Richards : "Halloween" © Isopix

Sorti en 1978, le film de John Carpenter "Halloween" est vite devenu un classique du genre. En 1978, Kyle Richards interprète une fillette dont la baby-sitter (Jamie Lee Curtis) est attaquée par Michael Myers le soir de Halloween. "De tous les films et séries télévisées que j’ai tournés, c’est probablement celui dont les gens me parlent le plus, a déclaré Kyle dans une interview. L’actrice a poursuivi sa carrière à la télévision dans des séries: "La petite maison dans la prairie", "Down to Earth", "Beverly Hills" et "Urgences".

Chloë Grace Moretz : "Amityville"

Chloë Grace Moretz : "Amityville" © Isopix

Chloë a commencé à tourner des films dès l'âge de quatre ans. Le rôle qui la révèle vraiment au grand public est celui de Chelsea Lutz, la petite fille de huit ans dans "Amityville : La Maison du diable" (2005). Un remake du classique de l'horreur, The Amityville Horror (1979).
Depuis, la jeune actrice n'a pas arrêté de tourner. On l’a vue dans « Hugo Cabret » de Scorsese, "Dark Shadows" de Tim Burton ou "Sils Maria" d'Olivier Assayas. Elle donnera bientôt la réplique à Isabelle Huppert dans « Greta ».

Haley Joel Osment : "Sixième sens"

Haley Joel Osment : "Sixième sens" © Isopix

Vous vous souvenez du garçon qui dit : « Je vois des gens morts » à Bruce Willis ? C’était Haley Joel Osment (alias Cole Sear) dans le film de M. Night Shyamalan, « Le Sixième sens" en 1999. L'acteur a eu une nomination aux Oscars pour ce rôle en or. Il avait débuté cinq ans plus tôt dans "Forrest Gump", où il jouait le fils de Gump. On l'adore aussi dans le film de Steven Spielberg "A.I. Artificial Intelligence" (2001). Devenu adulte, Osment a connu des hauts et des bas à cause de son alcoolisme. Il tourne dans les séries récentes "Teachers" et Future Man". On le verra bientôt dans un film d'Edward James Olmos "The Devil Has a Name" avec Kate Bosworth.

Linda Blair : "L'Exorciste"

Linda Blair : "L'Exorciste" © Isopix

Linda Blair a connu le succès à l’âge de cinq ans. William Friedkin lui offre le rôle de Regan, la fillette possédée dans "L'Exorciste" en 1973. Pour sa prestation difficile, Linda reçoit le Golden Globe de la Meilleure actrice dans un second rôle.

Malgré le succès, l'actrice a déclaré : « Je voulais jouer une princesse. Je voulais jouer dans les films Disney. Je ne voulais pas jouer un monstre ». Elle continue à tourner, adolescente, mais s’enfonce dans la drogue et est arrêtée pour trafic de stupéfiants. Sa carrière ne fera que décliner. On se souvient qu’elle a tourné une parodie de « L'Exorciste » (« L'Exorciste en folie ») et qu’elle apparait dans « Scream » de Wes Craven. Quelques rôles dans des séries, « Perry Mason » ou « Mariés, deux enfants » mais rien de marquant.

Harvey Stephens : "la Malédiction"

Harvey Stephens : "la Malédiction" © Isopix

"La Malédiction" (The Omen) de Richard Donner sort en 1976. Damien, l’enfant du film, est interprété par Harvey Stephens.  L’histoire révèle que l’orphelin de cinq ans, adopté par Robert Thorn, est en réalité l'Antéchrist. Même si le film a connu un succès foudroyant, Harvey n’a pas réussi à percer dans le cinéma.

Oliver Robins : "Poltergeist"

Oliver Robins : "Poltergeist" © Isopix

En 1982, Spielberg co-écrit avec Tobe Hooper et produit "Poltergeist". Ce film d’horreur fera un carton en salles. Parmi les enfants qui débutent à l’écran, Oliver Robins joue le fils de la famille Freeling. La tribu s'installe dans une maison construite sur un ancien cimetière… Qu’est devenu Oliver Robins ? Aujourd’hui, il écrit des scénarios et joue de temps en temps au cinéma, notamment dans le long-métrage qu’il a réalisé, "Celebrity crush".

Daveigh Chase : "Le cercle"

Daveigh Chase : "Le cercle" © Isopix

A quatorze ans, Daveigh Chase tenait le rôle de Samara dans le film d'horreur "Le Cercle" ("The Ring") de Gore Verbinski en 2002. Elle tourne régulièrement un épisode dans des séries télé à succès comme "Big Love", "FBI : Portés disparus" ou "Mercy Hospital". Au cinéma, elle apparait dans "Donnie Darko". Daveigh Chase prête aussi sa voix dans les films de Disney et chante.

Louise et Lisa Burns : "The Shining"

Louise et Lisa Burns : "The Shining" © Isopix

Les jumelles qui se promènent dans les couloirs d’un mystérieux hôtel en robe bleu ciel ont douze ans lors du tournage "The Shining". Ce film de 1980 restera l'un des plus angoissants du cinéma et l’un des chefs-d’œuvre de Stanley Kubrick. Aujourd’hui, les jumelles ont quitté Hollywood. Louise Burns est devenue biologiste et sa sœur Lisa est diplômée en littérature.

Lindsey Haun : "Le Village des damnés"

Lindsey Haun : "Le Village des damnés" © Isopix

Dans "Le Village des damnés" de John Carpenter (1995), les morts se multiplient dans le village de Midwich et les enfants ont des pouvoirs télépathiques. Parmi eux, il y a Mara Chaffee, interprétée par Lindsey Haun. Adulte, l’actrice a poursuivi les tournages dans des séries télévisées : "Cold Case", "Star Trek Voyager", "True Blood" et "Such a Small World", en 2015. Elle va co-réaliser un long-métrage, "Hanky Panky" avec Nick Roth.


À lire aussi : Les films d'horreur du catalogue Proximus TV à voir absolument!

Vous voulez regarder un film d'horreur sur Proximus TV ? Appuyez sur le bouton Shop de votre télécommande. Choisissez la catégorie "Frissons".

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top