Le retour en force de Keanu Reeves

Dans les années nonante, Keanu Reeves est devenu l’acteur star des films d’action. Ensuite, il s’est fait un nom dans l'histoire du cinéma grâce à “Matrix”, une trilogie de science-fiction devenue culte. Cependant, ces dernières années, le succès n’était plus systématiquement au rendez-vous pour Keanu Reeves.
Le retour en force de Keanu Reeves © Isopix

Mais Keanu Reeves n’a pas dit son dernier mot. A cinquante ans, l’acteur a retrouvé un personnage fort, John Wick. Le  troisième volet de John Wick sort en salles le 22 mai. En attendant, on retrace les hauts et les bas de Keanu Reeves.

Les deux premiers films "John Wick" sont disponibles dans le catalogue à la demande de Proximus TV

Ses débuts

Ses débuts © Isopix

Né à Beyrout en 1964, élevé au Canada, Keanu Reeves a des origines britanniques par sa mère et hawaïennes par son père. Il fait ses débuts dans le film de hockey sur glace “Youngblood” (1986) avec deux autres jeunes premiers, Rob Lowe et Patrick Swayze.

Après quelques apparitions, le jeune homme décroche un rôle plus conséquent dans le drame pour adolescents, “River’s Edge”. Il a également joué dans "Les Liaisons dangereuses” (1988, photo), le film de Stephen Frears avec Glenn Close, John Malkovich et Michelle Pfeiffer. Ce film en costumes a permis à Keanu de se faire connaître à Hollywood, avec sept nominations aux Oscars. Ensuite, en 1989, Keanu s’adonne à la comédie dans "L'Excellente Aventure de Bill et Ted", dirigée par Stephen Herek.

"Point Break"

"Point Break" © Isopix

En 1991, “Point Break” de Kathryn Bigelow lance la carrière de Keanu Reeves à l’international. Le jeune homme aux yeux noirs donne la réplique à son copain de tournage de “Youngblood”, Patrick Swayze. Dans ce film d’action rondement mené, Reeves interprète un agent du FBI débutant, qui entre dans un gang de surfeurs sous couverture. Son but ? Enquêter sur une série de cambriolages.

“My own private Idaho”

“My own private Idaho” © Isopix

La même année, le cinéaste indépendant Gus Van Sant choisit Keanu pour tenir le premier rôle de son drame intimiste, “My Own Private Idaho”. Aux côtés de River Phoenix, Keanu Reeves joue Scott, le fils du maire, qui se rebelle contre son père et vit dans la rue. Le personnage de Scott s’inspire du prince rebelle de William Shakespeare dans “Henri IV”. “My own private Idaho” est en compétition à La Mostra de Venise. Avec ce film, Van Sant a remporté plusieurs prix dont deux de la Critique, à Deauville et à Toronto.

“Dracula”

“Dracula” © Isopix

Transposée au cinéma, l’histoire de Bram Stoker, “Dracula” (1992) connait un gros succès en salle. Son réalisateur n’est autre que le célèbre Francis Ford Coppola (“Le Parrain”). Ce film d'horreur réunit un casting au sommet : Gary Oldman, Winona Ryder, Anthony Hopkins et Keanu Reeves. "Dracula" est récompensé par trois Oscars. Mais la critique semble divisée quant à la performance de Keanu Reeves, qui joue le rôle de Jonathan Harker. Qu’importe, le film a rapporté 215 millions de dollars à ses producteurs.

“Little Buddha”

“Little Buddha” © Isopix

Autre grosse production, tournée cette fois en Asie et en Amérique du Nord, “Little Buddha” (1993) permet à Keanu Reeves de retrouver le haut de l’affiche. Dans la peau du jeune prince Siddharta, Keanu offre un nouveau visage à sa notoriété, celle d’un être éveillé et maître de lui. Le réalisateur italien Bernardo Bertolucci mélange deux intrigues : celle de Jesse, un garçon américain supposé être la réincarnation d'un grand lama, et celle de Siddhartha qui deviendra Bouddha.

“Speed”

“Speed” © Isopix

En 1994, Keanu Reeves incarne parfaitement le héros d’action dans “Speed”. La tension est à son comble dans ce film du Néerlandais Jan de Bont : l’action se déroule principalement dans un bus, où le vaillant de Keanu Reeves se démène pour sauver les passagers d'une bombe. Dennis Hopper et Sandra Bullock complètent le casting. Succès phénoménal en salle, “Speed” obtient deux Oscars et connaitra une suite trois ans plus tard.

"L'Associé du diable"

"L'Associé du diable" © Isopix

Le parcours de Keanu Reeves connait des hauts et des bas. Ainsi, “Johnny Mnemonic” (1995) et “Poursuite” (1996) sont deux échecs commerciaux. En 1997, Keanu retrouve un certain succès grâce à "L'Associé du diable”, un thriller psychologique. Dans la peau de Kevin Lomax, un avocat ambitieux, Keanu, intègre l’un des meilleurs cabinets d'avocats à New-York. Un film de Taylor Hackford, avec Al Pacino et Charlize Theron.

"Matrix"

"Matrix" © Isopix

Le duo Wachowski offre à Keanu Reeves son plus grand rôle, celui de Néo dans la saga "The Matrix" (1999). Ce film visionnaire deviendra un classique du genre. Reeves incarne un pirate informatique, Thomas A. Anderson (alias Neo pour les hackeurs). Il découvre que la vie sur Terre n’est rien de plus qu’une simulation sur ordinateur, mise en place par des machines pour contrôler l’humanité. Néo se lance dans une lutte sans merci contre les machines. Un succès retentissant avec quatre Oscars et le point de départ d’une trilogie, “The Matrix Reloaded” et “The Matrix Revolutions” (2003). Superstar, Keanu Reeves aurait empoché 200 millions de dollars pour ces trois prestations.

"Tout peut arriver"

"Tout peut arriver" © Isopix

Keanu Reeves ne se contente pas d’enchaîner les “Matrix”. Entre ces tournages, il joue dans deux comédies romantiques : “Sweet November” avec Charlize Theron et “Something's Gotta Give” (“Tout peut arriver”). Ce film qui réunit Diane Keaton, Jack Nicholson (un coureur de jupons) et Keanu Reeves (un séduisant docteur) fait un carton l’année 2003. La concurrence que se livrent les deux fanfarons, Keanu Reeves et Jack Nicholson fait mouche!

"Constantine"

"Constantine" © Isopix

En 2005, Keanu poursuit la route du succès commercial dans le film de Francis Lawrence ,“Constantine”, inspiré de “Hellblazer” de DC Comics. Keanu Reeves y tient le rôle de l'anti-héros John Constantine, un détective dépressif qui enquête sur d’occultes affaires. Il est né avec un don qu'il rejette, la capacité de reconnaître les anges et les démons qui prennent la forme humaine.

"A scanner darkly"

"A scanner darkly" © Isopix

“A scanner darkly” (2006) est un film d’animation signé Richard Linklater (qui réalisera aussi "Before Midnight" et "Boyhood"). L’intrigue s’inspire d’un roman de Philip K. Dick, "Substance Mort " qui se déroule dans une Amérique futuriste. Le héros, joué par Keanu Reeves, se nomme Bob Arctor. C’est un agent qui lutte contre la drogue et s'infiltre dans un groupe de toxicomanes.

"Entre deux rives"

"Entre deux rives" © Isopix

En 2006, Keanu tourne "Entre deux rives" d’Alejandro Agresti et retrouve Sandra Bullock. Ce drame romantique compose une étrange histoire de correspondance. Kate, une doctoresse, se ressource dans une petite maison louée au bord d'un lac. En 2006, elle laisse un message dans la boîte aux lettres pour le futur locataire avec son adresse. En 2004, Alex, architecte, décide de rénover une vieille maison au bord d'un lac, construite par son père. En arrivant, il trouve un message dans la boîte aux lettres. Mais ce message provient de deux ans dans le futur…

"Le jour où la terre s'arrêta"

"Le jour où la terre s'arrêta" © Isopix

Keanu Reeves a aussi fait des choix moins avisés. Ainsi, “Le Jour où la Terre s'arrêta” (remake du film de 1951) est un énorme flop. Le film de Scott Derrickson avec Jennifer Connelly et Jaden Smith dans les rôles principaux a même été cité à la cérémonie des Razzies. Keanu Reeves est Klaatu, un extraterrestre qui déboule sur terre dans une sphère. Le gouvernement et les scientifiques s'empressent de percer le mystère qui entoure le visiteur, né d'une chrysalide mais à l’apparence humaine.

“47 Ronin”

“47 Ronin” © Isopix

Même si “47 Ronin” de Carl Rinsch dispose d’un gros budget, sa sortie est un nouvel échec pour Keanu Reeves. L’acteur a beau en faire des tonnes dans ce film spectaculaire, les projections seront annulées annulent de jour en jour. L’histoire ? Un groupe de samouraïs, les 47 Ronin, veut sauver l’honneur de leur maître en vengeant son meurtrier. Keanu Reeves joue Kai, un ancien enfant rejeté pour ses origines et devenu l’un des samourais.

“John Wick”

“John Wick” © Isopix

Alors que personne ne s'y attendait, Keanu Reeves fait son grand retour. En 2014, l’acteur mise sur le bon film d’action : “John Wick”. Un choix audacieux, puisque c’est le premier film de Chad Stahelski, un cascadeur qui a joué le doubleur de Keanu Reeves dans “Point Break”, “Constantine” et “The Matrix”… Comme quoi ! Keanu Reeves incarne une légende vivante: un tueur à gages bossant pour la mafia russe. Ayant renoncé à son passé, car tout ce qui lui est cher lui a été enlevé, John Wick na plus qu’un but : se venger.

En 2014, ce film à succès est suivi d’un deuxième volet, “John Wick : Chapitre 2”. Le troisième, “John Wick 3” sort en salle le 22 mai. Vous pouvez gagner un duo ticket pour l’avant-première au White cinéma en participant au concours.

Et les deux premiers films "John Wick" sont maintenant disponibles dans le catalogue à la demande de Proximus TV.

En savoir plus sur Proximus TV ?

Nouveautés dans le catalogue à la demande

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top