Le film est-il meilleur que le livre ? Ces films s’en approchent !

Pas toujours évident d’adapter un livre en film. Si les spectateurs ont lu le livre avant, ils risquent d’être déçus, de ne pas approuver certains choix. Pourtant, le film est parfois meilleur que le livre ou du moins, s’en rapproche grandement ! Attention, spoilers !

I am Legend

I am Legend

Alors que le monde entier se transforme en morts-vivants, Robert Neville semble immunisé. Il se met alors à chercher un antidote afin de sauver le monde. Dans le film « I am Legend », Robert Neville est incarné par Will Smith. L’acteur a un capital sympathie naturel qui nous fait apprécier le personnage. Tandis que dans le livre, Robert Neville paraît un poil moins sympathique, beaucoup plus en colère et avec un penchant certain pour la bouteille. Si le film a choisi de montrer les créatures malades en zombies, dans le livre, ce sont des vampires, qui pensent et qui parlent. Les créatures du film sont beaucoup plus animales et repoussantes. Ce qui rend la quête de Robert Neville plus urgente, plus difficile, plus stressante. Un côté thriller qui existe un peu moins dans le livre. C’est surtout la fin qui fait une différence notable entre le livre et le film. Dans le livre, Robert Neville devient le danger pour ces vampires qui se sont adaptés et forment une communauté. Il est perçu comme une menace pour ce nouveau monde et finit par se faire tuer. Dans le film, Robert Neville meurt en héros qui a trouvé le remède et sauvé l’humanité. On ne va pas se mentir : on préfère la fin nettement plus positive du héros dont la quête a abouti.

Forrest Gump

Forrest Gump

À sa sortie, les critiques n’étaient pas élogieuses concernant « Forrest Gump ». Pourtant, le public a adoré ce film, qui est rapidement devenu culte. Aux États-Unis, une chaîne de restaurants a même été lancée sous l’appellation « Bubba Gump ». Le film plaît tant aux adultes qu’aux enfants. En revanche, si on lit le livre, il est clairement orienté pour les enfants. Il arrive toutes sortes d’aventures incroyables à Forrest Gump : il va dans l’espace, se lie d’amitié avec un singe, est coincé sur une île de cannibales où il s’en sort de justesse. Ces passages beaucoup plus fantaisistes ont été volontairement retirés du film. Et c’est tant mieux ! Le personnage de Forrest Gump est aussi nettement moins attendrissant dans le livre que dans le film. Le scénariste de « Forrest Gump » a coupé beaucoup de parties du livre et a eu la main heureuse !

Fight Club

Fight Club

Le livre a beau être bon, lorsque le film est un chef-d’œuvre, difficile de rivaliser ! C’est le cas de « Fight Club », réalisé par David Fincher, avec au casting les excellents Brad Pitt et Edward Norton. Chuck Palahniuk, l’auteur du livre, a lui-même admis que le film de Fincher était bien mieux que son propre livre. Il est vrai que le twist de fin est bien meilleur dans le film. David Fincher a su rendre ce moment époustouflant, prenant de court tous les spectateurs. Qui l’avait vu venir ? Le réalisateur a su jouer avec les spectateurs et a réussi à bluffer tout le monde. Un coup de maître qui élève le film et le rend bien meilleur que le livre !

Jurrasic Park

Jurrasic Park

L’idée de Michael Crichton était dès le départ originale et intéressante. Mais s’imaginer des dinosaures en lisant le livre « Jurrasic Park » et les voir en action sur grand écran, ça ne produit pas du tout le même effet. Difficile d’entrer en compétition avec les effets spéciaux incroyables du film ! Certains détails ont été modifiés et ont élevé un peu plus l’histoire du film. Par exemple, Ellie Sattler n’est pas une brillante paléobotaniste et Lex n’est pas une ado spécialisée en informatique dans le livre. Des détails qui modifient complètement le sens du film !

The Hunger Games

The Hunger Games

La série de films « The Hunger Games » amène une toute autre perspective au monde créé par Suzanne Collins. Dans les livres, Collins raconte uniquement ce qui arrive à Katniss et son entourage immédiat. Sur grand écran, on a une vision plus grande du monde où vit l'héroïne, ce qui apporte une perception différente de l’histoire. Autre changement important : Jennifer Lawrence amène une sympathie et une chaleur que Katniss ne possède pas du tout dans les livres. Il est dès lors plus facile de s’attacher au personnage !

Gone Girl

Gone Girl

Pour « Gone Girl », la bataille se situe réellement entre l’auteur du livre, Gillian Flynn, et le réalisateur du film, David Fincher. Chacun a sa manière d’aborder l’histoire qui divise spectateurs et lecteurs. Certains vont préférer se mettre successivement dans la peau d'Amy et de Nick, comme dans le livre. D’autres vont préférer avoir une vision plus tranchée des personnages, notamment celui d’Amy, joué par Rosamund Pike. Si David Fincher est un brillant réalisateur et propose là un vrai chef-d’œuvre, le livre de Gillian Flynn nous force à nous plonger plus profondément dans la psychologie des personnages.

The Perks of Being a Wallflower

The Perks of Being a Wallflower

C’est l’auteur du livre lui-même, Stephen Chbosky, qui a réalisé le film « The Perks of Being a Wallflower ». Alors que le livre est centré sur le personnage de Charlie et qu'il n’est possible de se faire une idée des autres personnages qu’à travers lui, le film, lui, dépasse cette vision unique et permet de s’attacher à Sam et Patrick, brillamment interprétés par Emma Watson et Ezra Miller. Comme souvent, le livre donne plus de détails, notamment sur Charlie et sa sœur, mais également sur les expériences traumatisantes auxquelles il a dû faire face par le passé. Le livre et le film se valent. Certains préféreront l’un, d'autres l’autre. Tout dépend de la lecture que l’on en fait !

Stardust

Stardust

Si le film « Stardust » ressemble au livre de Neil Gaiman, il possède des différences notables qui en font une adaptation réussie et bien meilleure que le livre. Réalisé par Matthew Vaughn, « Stardust » possède cette dose de fantasy qui apporte à l’histoire un plus qui lui manquait. Le réalisateur y a ajouté une petite romance entre Tristan et Yvaine, donnant là tous les ingrédients d’un film accrocheur. Le livre, quant à lui, est beaucoup plus sombre, les personnages sont moins attachants et il n’y a pas l’ombre d’une histoire d’amour.

Call Me By Your Name

Call Me By Your Name

Bien sûr, le roman « Call Me By Your Name » est magnifiquement bien écrit. Mais le film apporte un tel souvenir réaliste de cet été langoureux qu’il surpasse le livre. De par ses couleurs et sa splendide photographie. La fin a également été changée dans le film et se termine sur un moment poignant et déchirant. Le choix de ne pas avoir de narrateur dans le film change également la perception qu’on a de l’histoire. Si les descriptions et les mots précis d’André Aciman manquent, le film laisse plus de place à l’ambiguïté et amène un soupçon de suspense.

Drive

Drive

Certes, la bande originale du film est pour quelque chose dans son succès. Mais l’adaptation du livre « Drive » de James Sallis est bien meilleure sur grand écran que sur votre liseuse. C’est que l’ambiance, entre passion et violence, fonctionne mieux dans le film. Dans le roman, il faut lire entre les lignes et chacun peut donc en avoir sa propre interprétation. Le livre est bon, mais pas exceptionnel. En revanche, le réalisateur Nicholas Winding Refn a fait de ce livre sympa une adaptation inoubliable. Par exemple, en choisissant de jouer d’autant plus sur la relation entre Driver et Irene.

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top