Les animaux les plus flippants de l'histoire du cinéma

Reboot de la première version ayant marqué les esprits il y a de cela 30 ans et qui a depuis bénéficié d’une réédition avec un traitement en 4K Ultra HD, Simetierre, avec ses chats d’un autre monde, en fera flipper plus d’un. Une ambiance obscure qui mêle cimetière d’animaux et terres sacrées, tout un programme à découvrir depuis le 10 avril au cinéma.

Les animaux les plus flippants de l'histoire du cinéma © Isopix

Le film raconte l’histoire de la famille Creed qui quitte Chicago pour venir s'installer dans les environs de Ludlow, une paisible bourgade du Maine. Leur maison jouxte un cimetière d'animaux familiers situé sur les anciennes terres sacrées des indiens Micmacs. Le seul voisin des Creed est un vieil érmite. Une série d'accidents sanglants va rapidement transformer la vie des Creed en véritable cauchemar.

Simetierre n'est pas le seul film dans lequel on peut voir des animaux terrifiants. Voici une liste non exhaustive qui pourrait bien vous donner quelques idées.

Le territoire des loups

Le territoire des loups © Isopix

Le territoire des loups (2011) est un film de survie de Joe Carnahan avec au casting un excellent Liam Neeson mais aussi des loups! Cette espèce sauvage fascine par son côté solitaire et sa beauté, le loup est pourtant un animal social qui se balade et chasse en meute. 

Neeson joue Ottway, un sniper travaillant pour une multinationale basée en Alaska. Son travail consiste à permettre aux employés de la raffinerie de pétrole de travailler en toute sécurité en restant aux aguets prêts à tirer sur tout ce qui pourrait menacer leur sécurité. Lorsqu'un avion s'écrase sur le chemin du retour, il s’engage à conduire les survivants à la civilisation. Dans leur quête, ils seront confrontés aux loups, aux abîmes et à eux-mêmes.


Anaconda

Anaconda © Isopix

Le film Anaconda (1997) de Luis Llosa raconte l’histoire d’une équipe de tournage qui s'aventure sur le fleuve Amazone, au Brésil, pour tourner un documentaire. Tout va bien jusqu'à ce que l'équipage embarque à bord un aventurier du nom de Paul Sarone (John Voigt), chasseur de l'un des plus grands serpents du monde: l'anaconda.

Avec également, Jennifer Lopez et Ice Cube à l'affiche, ce thriller a reçu un accueil critique plus que mitigé : Anaconda a remporté six nominations aux Razzies pour le pire film, mais aussi deux nominations aux Saturn Awards, pour le meilleur film de science-fiction et d'horreur. Il peut quand même se targuer d’avoir cartonné au box-office, ce qui s'est traduit par une série complète de quatre films.

Le tournage en Amazonie a été perturbé à de nombreuses reprises suite à la phobie des serpents qui a frappé plusieurs membres de l'équipe.

Jurassic Park

Jurassic Park © Isopix

En 1993, Steven Spielberg réussissait à ramener les dinosaures à la vie dans Jurassic Park, sans doute le film le plus populaire de l'époque. L'adaptation cinématographique du livre de Michael Crichton est devenue un ouvrage de référence en raison de ses nombreux effets spéciaux spectaculaires. Il compte trois Oscars à son actif. On y suit l'histoire du milliardaire John Hammond (Richard Attenborough), qui souhaite ouvrir un parc à thème en y introduisant des dinosaures clonés. Mais ce qui devait devenir une tournée prometteuse pour certains spécialistes, dégénère rapidement en un cauchemar sans fin.

En 1997, Spielberg réalise "Jurassic Park : Le monde Perdu", suite directe de son premier bébé. Vingt ans plus tard, la franchise est toujours sur les rails et s'est enrichie de deux films à succès au nom plus ambitieux de 'Jurassic World'.

Arachnophobie

Arachnophobie © Isopix

On est loin de la tarentule géante qui est apparue dans le film mythique du même nom datant de 1955, on a ici à faire à des araignées à l’aspect réaliste ce qui est d’autant plus flippant! L'histoire commence lorsqu'une araignée réalise un voyage accidentel d’Amazonie aux Etats-Unis. La bête trouve un endroit pour se reproduire dans la grange du nouveau médecin du village, Ross Jennings (Jeff Daniels). Bientôt l'araignée se multiplie et se progénitures commencent à sèmer la mort et la destruction dans le village. Ross Jennings et à l'insectifuge local d'y mettre fin.

Arachnophobie n'est pas un film pour les gens qui souffrent de cette maladie, mais grâce à quelques petites doses d'humour bien placées, il est plus facile à digérer. Ce long métrage de Frank Marshall a remporté deux Saturn Awards pour le meilleur film d'horreur et meilleur acteur pour Jeff Daniels.

Cujo

Cujo © Sunn Classic Pictures

Qu’est-ce qu’il était attendrissant le Saint Bernard du film familial Beethoven. Dans Cujo (1983) nous avons droit à sa face sombre. Ce n'est pas un hasard si ce film de Lewis Teague est aussi une adaptation cinématographique d'un roman de Stephen King. La fin diffère cependant de celle de l'oeuvre écrite.

Cujo est le chien de la famille Camber et le meilleur ami de Brett, 10 ans. Mais cette belle harmonie change du tout au tout lorsque l'animal est mordu par une chauve-souris infectée par la rage.

Les dents de la mer

Les dents de la mer © Isopix

Les dents de la mer (1975), deuxième film de Steven Spielberg, battra de records sur tous les terrains. Il s’agit du premier film à engendrer plus de 100 millions de dollars au box office et à remporter trois Oscars. Y compris celui de la meilleure musique de film : le thème de génie sorti de la tête de John Williams est désormais synonyme de danger imminent dans l’inconscient collectif.

Le film, basé sur le livre de Peter Benchley, nous emmène à quelques jours du début de la saison estivale, les habitants de la petite station balnéaire d'Amity sont en émoi face à la découverte, sur le littoral, du corps atrocement mutilé d'une jeune vacancière. Pour Martin Brody, le chef de la police, il ne fait aucun doute que la jeune fille a été victime d'un requin. Il décide alors d'interdire l'accès des plages mais se heurte à l'hostilité du maire, uniquement intéressé par l'afflux des touristes

Les oiseaux

Les oiseaux © Isopix

Les oiseaux, du légendaire réalisateur Alfred Hitchcock avec Tippi Hedren, est sorti en 1963. Le film est basé sur une nouvelle de Daphné du Maurier. Il raconte l'histoire de Mélanie Daniels, attaquée par une mouette lors d’une visite à Bodega Bay. La situation devient inquiétante lorsque différentes espèces d'oiseaux lancent des attaques massives et destructrices contre les villageois.

Techniquement, ‘Les oiseaux’ était en avance sur son temps : sa nomination dans la catégorie meilleurs effets spéciaux aux Oscars était totalement justifiée. De plus, l'actrice Tippi Hedren a remporté, pour ce film, le Golden Globe de la révélation féminine de l’année décerné par la presse étrangère.

King Kong

King Kong © Isopix

Tous ceux qui ont vu le King Kong de 2005 version Peter Jackson éprouveront de la sympathie à l’égard de ce colosse, mais dans le film original de 1933, c’était avant tout un monstre. Le film raconte l'histoire du singe géant nommé Kong, vénéré comme un dieu sur la Skull Island. Peu de temps après avoir accosté sur l’île avec son équipe, l'actrice Ann Darrow (Fay Wray) est enlevée par des autochtones qui veulent la sacrifier, mais Kong s’éprend de cette jeune femme. L'animal sera finalement capturé et emmené pour être exhibé à New York comme une attraction. Il parvient cependant à s'échapper et sème la panique partout où il passe. Le film a marqué les esprits grâce à cette image mythique où l’on peut le voir avec Ann en haut de l'Empire State Building.

Les effets spéciaux impressionnants pour cette époque n'ont pas été récompensés, tout simplement car cette catégorie ne faisait pas partie des Oscars. King Kong est le premier film à connaître un tel succès avec un personnage ‘animé’ dans le rôle principal et le premier film hollywoodien important à développer une musique thématique au lieu d'une musique de fond ordinaire.

À lire aussi: Les films d'horreur du catalogue Proximus TV à voir absolument!

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top