Irène Jacob, l’actrice magnétique en 5 rôles marquants

Un éclat, une présence, une voix. On n’oublie pas Irène Jacob dans les films de Kieslowski, "La double vie de Véronique" et "Rouge". Polyglotte, l’actrice franco-suisse s’est distinguée dans des productions internationales tout comme dans le cinéma français. Rare à la télévision, Irène Jacob a accepté de tourner dans la série fantastique "The OA". Vous pourrez la retrouver dans la partie 2 de cette série qui sort ce 22 mars sur Netflix .
Irène Jacob, l’actrice magnétique en 5 rôles marquants © MK2/Isopix

Pour apprendre le théâtre, Irène Jacob s’installe à Paris à l’âge de 18 ans. Louis Malle lui permet de faire ses débuts au cinéma dans "Au revoir les enfants" en 1987. Un an plus tard, Jacques Rivette lui propose un autre petit rôle dans "La Bande des quatre". La consécration arrive l’année de ses 24 ans, lorsque Krzysztof Kieslowski la propulse au générique de "La Double Vie de Véronique".  Récemment, on se souvient d’Irène Jacob dans "Salaud on t'aime" de Claude Lelouch (2013) avec Johnny Hallyday ou "La sentinelle" de Paul Schrader (2014) avec Nicolas Cage. Parmi les rôles qu’elle a incarnés, on en retient cinq pour ce dossier.

"La Double Vie de Véronique"

"La Double Vie de Véronique" © Isopix/Ronald Grant Archive/Mary Evans

En 1991, Irène Jacob joue le premier rôle de « La Double Vie de Véronique » de Krzysztof Kieslowski. Le réalisateur polonais retrace la vie de deux femmes, dont l’histoire se rejoint : Weronika vit à Cracovie, tandis que Véronique habite Clermont-Ferrand. Quand la chanteuse Weronika décède sur la scène le soir de son premier concert, la vie de Véronique s’en retrouve bouleversée…
Ce film remporte la Palme d’Or au Festival de Cannes et permet à Irène d’obtenir le Prix d'interprétation féminine. Elle a 24 ans et le monde à ses pieds. En outre, elle reçoit aussi le César de la meilleure actrice en 1992.

"Rouge"

"Rouge" © Isopix / Collection Christophel

En 1993, Krzysztof Kieslowski imagine Irène Jacob dans le rôle de Valentine Dussaut, l’héroïne de « Rouge ». Ce film intimiste s’inscrit dans sa trilogie « Trois couleurs » sur le thème de la devise de la France : « Liberté, Égalité, Fraternité ». Valentine (Irène Jacob), ramène une chienne qu’elle a percutée en voiture à son propriétaire. Joseph Kern, un homme revêche, habite seul. Au départ, sur ses gardes, l’ancien juge laisse peu à peu Valentine entrer dans son intimité et lui parle des écoutes téléphoniques illégales qu’il pratique.
Pour son interprétation tout en finesse, Irène remporte un BAFTA de la Meilleure actrice.

"Par-delà les nuages"

"Par-delà les nuages" © Collection Christophel /Sunshine / Jean Marie Leroy

En 1995, Michelangelo Antonioni et Wim Wenders réalisent ensemble « Par-delà les nuages ». Le scénario relie quatre histoires d'amour à travers le regard d'un cinéaste qui se promène avec un appareil photo dans des villes de France et d'Italie. Les deux réalisateurs de renom s’offrent un casting de rêve : John Malkovich, Sophie Marceau, Fanny Ardant, Jean Reno, Marcello Mastroianni, Jeanne Moreau, Vincent Pérez et Irène Jacob.

Extrait :
- Vincent Perez : Pourquoi souriez-vous ?
- Irène Jacob : La mort vous fait peur, n’est-ce pas ?

"La poussière du temps"

"La poussière du temps" © Isopix/Collection Christophel /Theo Angelopoulos Films

En 2013, Theo Angelopoulos réunit des acteurs de stature internationale pour réaliser une fresque historique du 20ème siècle, "La poussière du temps" : Irène Jacob, Willem Dafoe, Bruno Ganz et Michel Piccoli. Ce film, qui retrace la vie de la famille d’un cinéaste américain d'origine grecque, offre à Irène Jacob le rôle principal, celui d’Eleni. Projeté au Festival de Berlin 2009, ce film ne sortira en France qu'en 2013.

"The OA" partie 2

"The OA" partie 2 © Netflix/Photonews

Tout en poursuivant sa carrière au cinéma et au théâtre, Irène Jacob accepte aussi de tourner dans des séries télévisées, quand le scénario en vaut la peine. Ainsi, on l’a vue en 2016 dans la saison 3 de "The Affair" et dans "The Collection". La voici dans une série originale Netflix de haute volée, "The OA", partie 2. Irène Jacob y incarne une ancienne actrice française qui a eu plusieurs vies. Maitrisant la faculté de voyager dans d’autres dimensions, son personnage, Elodie, séduit le très malsain Docteur Hunter Aloysius Percy. A ses risques et périls.

V. N.

Retrouvez Irène Jacob dans la partie II de "The OA" sur Netflix dès le 22 mars.
Démarrez Netflix sur Proximus TV via votre menu  à la demande > séries ou via la chaîne 204.

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top