Ces célébrités auraient pu faire carrière dans le sport de haut niveau

Chanteuses à la voix magique, acteurs criants de vérité, membres du gotha… célébrité et talent vont forcément de pair. Mais, outre les dispositions nécessaires à l’exercice de leur art ou de leur profession, certaines célébrités possèdent des qualités dignes d’un(e) sportif(ve) de haut niveau. Aperçu.

George Clooney : joueur de baseball

George Clooney : joueur de baseball © shutterstock

Avant d’accéder au statut de star de cinéma, George Clooney se voyait bien joueur de baseball professionnel. À l’âge de seize ans (en 1977), il passa les tests pour intégrer l’équipe des « Cincinnati Reds » mais, hélas pour lui, ne fut pas retenu. Excellent frappeur (batteur), il était, en revanche, un piètre lanceur. C’est ainsi qu’il justifie son échec. Gageons que ses innombrables admiratrices de par le monde sont loin de s’en plaindre.  

Jason Lee : skateboard

Jason Lee : skateboard © Shutterstock

Avant d’être connu en interprétant le personnage principal de la série comique « My name is Earl », Jason Lee était un skateur de haut niveau. Il a contribué à donner à ce sport ses lettres de noblesse, notamment grâce à sa participation au clip « Video Days », réalisé par Spike Jonze en 1991. Malgré une carrière d’acteur bien remplie, le virus du skate est toujours bien présent. Jason Lee dirige en effet « Stereo Skateboards », une entreprise qui commercialise des planches de skate.

Channing Tatum : football américain

Channing Tatum : football américain © Shutterstock

Ses rôles dans « Step Up » et « Magic Mike » en sont la preuve : Channing Tatum est un sportif de haut niveau, doublé d’un danseur émérite. À l’adolescence, rien ne le prédestinait à une carrière artistique. Enfant hyperactif, il se découvrit un don et une passion pour le football américain, au point de décrocher une bourse universitaire pour jouer dans l'équipe des West Virginia Mountaineers. Promis au plus bel avenir, il mit fin prématurément à ses études et, simultanément, à sa carrière sportive. Pour gagner sa vie, il fut tour à tour stripteaseur, puis mannequin, avant de se tourner vers une carrière d’acteur.

Terry Crews : football américain

Terry Crews : football américain © Shutterstock

Avant de devenir un acteur « bankable », connu notamment pour son personnage du sergent Terry Jeffords dans la série « Brooklyn Nine-Nine », Terry Crews s’illustra comme joueur de football américain. Recruté en 1991 par les Los Angeles Rams, il évolua pendant sept saisons en  « National Football League », portant successivement le maillot des San Diego Chargers, des Washington Redskins et des Philadelphia Eagles. Retiré de la vie sportive en 1998, il entama une carrière d’acteur, avec le succès que l’on connaît.

Justin Timberlake : golf

Justin Timberlake : golf © Shutterstock

Outre ses nombreux talents artistiques, le « President of Pop » possède un swing à faire pâlir d’envie tous les golfeurs amateurs. Justin pratique le golf depuis l’âge de douze ans et est co-propriétaire d’un parcours familial dans l’État du Tennessee. Son plus grand plaisir est de jouer seul, loin de l’hystérie des fans et des paparazzi. Il affiche un handicap de 6, ce qui est un niveau plus que respectable lorsque l’on sait que l’index de référence 0 est attribué à un joueur qui, théoriquement, réalise le « par » à chaque trou.

Chris Pratt : lutte

Chris Pratt : lutte © Shutterstock

Sous ses airs débonnaires, l’inoubliable Owen Grady de « Jurassic World » est un spécialiste de la clé de bras et du bras roulé. Extrêmement doué en lutte gréco-romaine, il faisait partie de l’équipe de son lycée et se classa même cinquième à un tournoi d’État. Guère doué pour les études, il était persuadé de devenir riche et célèbre, sans savoir que la notoriété viendrait du show-business.

Kate Middleton : hockey, tennis, course à pied et aviron

Kate Middleton : hockey, tennis, course à pied et aviron © Shutterstock

Rien n’empêche d’être à la fois tête couronnée et sportive accomplie. Bien avant de devenir princesse, la duchesse de Cambridge était accro au sport. Douée en saut en hauteur et en hockey sur gazon, elle pratique aussi assidûment le ski, la natation et le tennis. À l'université, elle avait l'habitude de se lever très tôt pour aller courir avant de rejoindre les amphis. Lorsque sa relation avec le prince William fut révélée, elle dut, pour des raisons de sécurité, renoncer à ses activités en extérieur, notamment à l'aviron, alors qu'elle préparait la traversée de la Manche à la rame avec une équipe féminine au profit d'une œuvre caritative.

Dwayne « The Rock » Johnson : catch

Dwayne « The Rock » Johnson : catch © Shutterstock

Lorsque l’on détaille la musculature de ce colosse de près de deux mètres, on comprend aisément pourquoi il fut champion du monde de catch à sept reprises. À l’instar de son père et de son grand-père, tous deux catcheurs professionnels, Dwayne Johnson pratiqua les arts martiaux dès l’enfance. Il fit ses débuts de catcheur sous le nom de Flex Cavana, avant d’intégrer, en novembre 1996, la World Wrestling Federation et de prendre le pseudonyme de Rocky Maivia, en hommage à son grand-père. À la fin des années 90, il devint l’un des catcheurs les plus titrés, avant de se laisser séduire par le cinéma et de devenir le spécialiste du film d’action sur-vitaminé.

Josh Duhamel : football américain

Josh Duhamel : football américain © Shutterstock

Pendant ses études à la Minot State University, Josh Duhamel était l’icône de l’équipe de football américain. Il était à ce point doué qu’il entra dans le Hall of Fame de l’université. Il évoluait au poste de « quarterback », un terme bien connu des fans de films et de séries américains pour adolescent(e)s. Gageons qu’à l’époque, Josh était éminemment populaire auprès de ses condisciples, particulièrement féminines.

Jason Statham : plongeon

Jason Statham : plongeon © Shutterstock

Avant de devenir un spécialiste des films d’action et d’aventure, Jason Statham était sportif de haut niveau. En 1990, il fit partie de l’équipe de plongeon représentant le Royaume-Uni lors des Jeux du Commonwealth et se classa douzième des Championnats du monde de plongeon en 1992. Repéré par le réalisateur Guy Richie, il fit ses débuts cinématographiques en 1998 dans le film « Lock, Stock and Two Smoking Barrels » (« Arnaques, crimes et botanique »), suivi par « Snatch » deux ans plus tard.

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top