Cette ancienne pépite italienne a fait un passage éclair au FC Barcelone

Football | S’il est surtout connu pour son statut de prodige de football italien au début de sa carrière à l’AC Milan, Francesco Coco fut prêté durant une saison de façon quelque peu surprenante au FC Barcelone avant de perdre progressivement de sa superbe.

De Pickx

Partager cet article

Formé à l'AC Milan, Francesco Coco est rapidement considéré comme un futur prodige du football italien. Arrière latéral de talent capable aussi d’évoluer un cran plus haut sur le terrain, il fut même vu à un moment comme le successeur de Paolo Maldini. Arrivé en équipe première très jeune, il fait ses débuts professionnels en 1995, à l'âge de 18 ans. Doublure de Maldini durant deux saisons, le jeune espoir est ensuite envoyé en prêt afin de prendre du galon.

Coco, qui voit sa progression freinée par l’une ou l’autre blessure, est loué successivement à Vicente et au Torino entre 1997 et 2000. Il revient ensuite à San Siro pour mieux en repartir l'année suivante. N’entrant pas dans les plans du nouveau coach Fatih Terim qui lui préfère Serginho, le défenseur de 24 ans rejoint le FC Barcelone en fin de mercato. Une opération qui en surprend plus d’un à l’époque. 

Devenu entretemps international, Coco est prêté pour un an contre un peu plus de 2,4 millions d’euros avec une option d’achat fixée à 15 millions. Le natif de Paterno, en Sicile, devient ainsi le premier Italien de l’histoire à porter le maillot blaugrana. Et il se débrouillera plutôt bien en Catalogne, où il est censé renforcer l’aile gauche de l’effectif dirigé par Carles Rexach.

De la lumière à l'anonymat

Mis en concurrence avec le capitaine Sergi Barjuan, il profite des blessures à répétition de celui-ci pour s’imposer dans le onze. Sans briller particulièrement, le défenseur fait le boulot dans la défense catalane. Il portera le maillot barcelonais pendant 33 matchs avec deux passes décisives à la clé.

À la fin de la saison, le joueur confirme bien se plaire en Espagne. “Si le Barça veut me garder, je serai très content de rester”, assure-t-il à l'époque. Mais les Blaugranas ne lèveront finalement pas l'option prévue dans le contrat de prêt, et Coco reviendra à Milan. Non pas à l’AC mais à… l’Inter, qu'il rejoint dans le cadre d’un échange avec Clarence Seedorf.

Mais Coco ne parviendra jamais à confirmer tout le potentiel que l’on plaçait en lui. À partir de 2002, il n’est plus convoqué en équipe nationale et replonge peu à peu quasiment dans l’anonymat. Prêté à Livourne puis au Torino, le défenseur à l’hygiène de vie douteuse voit son contrat avec les Nerazzurri résilié par l'Inter en septembre 2007. Après avoir raté sa visite médicale à l'AS Saint-Etienne, il tire un trait sur sa carrière.


Fan de notre série ? Retrouvez ces autres histoires :

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top