Daniel Muñoz, le poumon perforant du Racing Genk

Jupiler Pro League | Le Racing Genk se déplace à La Gantoise ce dimanche, 18h30, avec la volonté de conforter un peu plus sa place de leader. Comme toujours, Daniel Muñoz protégera le flanc droit des Limbourgeois et tentera de se montrer décisif en zone offensive.

De Pickx

Partager cet article

Six buts et sept assists en vingt-et-un matchs de Jupiler Pro League cette saison. Ces statistiques ne concernent pas un attaquant ou un milieu offensif mais bien le back droit du Racing Genk Daniel Muñoz. Depuis 2 ans et demi maintenant, le défenseur de 26 ans est devenu une valeur sûre de notre championnat, aussi bien respecté par tous les entraîneurs qu'il a eus que redouté par les adversaires qu'il a croisés.

Une agressivité positive

En juillet 2020, Daniel Muñoz débarquait à 24 ans dans le Limbourg avec une solide réputation acquise dans le championnat colombien sous les couleurs de l'Atlético Nacional. Au fil des rencontres, le natif d'Amalfi s'est positionné comme un joueur au fort tempérament mais, surtout, agressif et sec sur l'homme, ce qui lui a valu d'être jauni à 22 reprises en 104 matchs. Soit un peu plus d'un bristol reçu toutes les 5 rencontres en moyenne.

"Je mets beaucoup d’intensité dans mon jeu. Je pense qu’il faut être agressif, dans le bon sens du terme, sans mauvaises intentions", a expliqué récemment l'international colombien à la DH. Mais ce qui a particulièrement plu à ses coachs successifs (Wolf, Thorup, van den Brom, Storck, Vrancken), c'est la faculté de ce leader à se montrer aussi bien solide en zone défensive que décisif sur le front de l'attaque. La répétition de ses courses à haute intensité, ses infiltrations et ses centres font un ravage en Jupiler Pro League. Il est tout simplement actuellement le défenseur le plus percutant de l'élite.

Un départ en juin prochain ?

Ses associations avec Junya Ito et, cette saison, avec Joseph Paintsil ont toujours été une franche réussite en dehors d'un petit coup de moins bien en début de saison dernière en sortie de Copa América. Il faut dire que les prétendants se bousculent au portillon depuis déjà de nombreux mois pour Daniel Muñoz et les vélléités de départ peuvent parfois jouer dans la tête des joueurs. L'arrière avait d'ailleurs déjà failli quitter la Belgique à l'été dernier, notamment, pour rejoindre la Fiorentina.

Dans les rangs du Racing Genk, on se frotte évidemment les mains d'avoir pu conserver un tel profil. D'autant plus qu'il sert en quelque sorte de leader pour la bande d'hispanophones qui compose la défense limbourgeoise. La direction sait aussi qu'avec seulement 1 an et demi de contrat restant, le Colombien ne fera plus non plus de vieux os dans notre championnat. Rasmus Carstensen a déjà été recruté pour le remplacer mais tout le monde aura à coeur avant cela de terminer l'aventure de la meilleure des manières dans quelques mois avec un titre de champion de Belgique.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, y compris la rencontre de ce dimanche 18h30 entre La Gantoise et le KRC Genk, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be la vidéo « interactive » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Toujours plus d'actualité sur la Jupiler Pro League ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top