Accusé de violences domestiques, le cocréateur de "Rick et Morty" est dans la tourmente

Cinéma | Le cofondateur du dessin animé "Rick et Morty", Justin Roiland, a été viré de la chaîne de télévision américaine Adult Swim. Également concepteur du jeu "High on Life", il a démissionné de son propre studio de développement de jeux vidéo, Squanch Games. Dans le communiqué de presse publié mardi, les motifs de son départ ne sont pas révélés. Néanmoins, une plainte déposée contre lui le 15 mai 2020 pour violences domestiques refait surface sur Internet.

De Belga

Partager cet article

L'homme est accusé d'avoir volontairement causé des blessures corporelles à une personne avec qui il entretenait une relation sentimentale et qui a été traumatisée. Il est également suspecté d'avoir violé la liberté personnelle de la victime en employant la violence, des menaces, la fraude et la tromperie. Il risque jusqu'à sept ans de prison. Interviewé par Deadline, son avocat récuse toutes les charges.

De son côté, Squanch Games spécifie que cela ne remet pas en cause la poursuite de "High on Life". Adult Swim adopte une position identique et affirme que "Rick et Morty" continuera: "La dévouée et talentueuse équipe travaille dur sur la saison 7".

Disponible sur Netflix Belgique, le film d'animation raconte l'histoire d'un chercheur brillant porté sur la bouteille, Rick Sanchez, qui emmène son petit-fils timoré, Morty Smith, dans de folles escapades. Justin Roiland prêtait même sa voix aux personnages principaux.

"High on Life" est un jeu de tir. Le joueur endosse le rôle d'un chasseur de primes. Son objectif est d'arrêter des extraterrestres en train de puiser dans les ressources de la Terre et ses habitants pour fabriquer de la drogue.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top