Le Suisse Loïc Meillard remporte le géant de Schladming en l'absence de Marco Odermatt

Sports | Loïc Meillard a remporté le slalom géant de Schladming, disputé mercredi soir en Autriche. Le Suisse décroche à 26 ans sa deuxième victoire en Coupe du monde après un slalom géant parallèle le 9 février 2020.

De Belga

Partager cet article

Le Neuchâtelois a survolé la première manche avant de signer le 12e chrono du second tracé disputé sur une neige verglacée et en présence de brouillard sur le haut de la piste. L'ancien triple champion du monde juniors a devancé son compatriote Gino Cavieziel de 59/100e de seconde et l'Autrichien Marco Schwarz, seulement 14e sur le premier parcours mais meilleur chrono sur le second, de 81/100e.

Le leader de la Coupe du monde le Suisse Marco Odermatt, blessé au genou gauche lors de la descente de Kitzbühel, a préféré ne pas prendre le départ. Il avait remporté quatre des cinq premiers géants de la saison. Le tenant du gros globe reste en tête du classement général après la 25e des 39 épreuves. Il possède 1186 points et précède les Norvégiens Aleksander Aamodt Kilde, 8e mercredi, qui en totalise 993, et le Norvégien Henrik Kristoffersen, 5e à Schladming, qui en compte 779. Armand Marchant, absent, se retrouve 82e avec 46 points et Sam Maes, 108e, avec 24 unités.

Kristoffersen revient à 70 points d'Odermatt au classement de la Coupe du monde de géant (460 contre 390). Le Slovène Zan Kranjec est troisième (330). Sam Maes, dossard 39, avait manqué une porte dans la première manche et été éliminé. Il conserve ses 24 points qui le placent au 35e rang de la spécialité .

Les skieurs alpins se retrouveront samedi et dimanche à Cortina d'Ampezzo, en Italie, à l'occasion de deux Super-G.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top