Fermeture du Fuse - A. Maron proposera de constituer une taskforce pour favoriser une relocalisation

Musique | Le ministre bruxellois de l'Environnement, Alain Maron (Ecolo) s'est réjoui, mercredi soir de l'annonce des mesures prises par Bruxelles Environnement augurant une réouverture du Fuse. Il a prédit des démarches en vue de solutions plus structurelles et annoncé qu'il proposera au gouvernement bruxellois de constituer rapidement une task force, conduite par le ministre-président Vervoort, pour soutenir la relocalisation du Fuse dans le centre de Bruxelles dans les deux ans.

De Belga

Partager cet article

"Je me réjouis que le dialogue entre toutes les parties ait permis que la fête puisse reprendre. Nous allons maintenant travailler à des solutions plus structurelles", a-t-il commenté via son porte-parole.

Rappelant que le bruit était la première cause de plaintes adressées à Bruxelles Environnement, il a répété qu'il s'agissait à ses yeux d'un réel problème de qualité de vie et de santé pour les habitants de la capitale.

A ses yeux, les autorités publiques d'une ville/région ont le rôle difficile d'établir des normes équilibrées, tenant compte des activités qui cohabitent dans une ville, puis de les faire respecter. Une vie festive et culturelle pour Bruxelles est aussi constitutive de la qualité de vie en ville.

Le ministre de l'Environnement a encore indiqué que la future taskforce aura pour objectif de "soutenir la recherche d'un lieu qui permette un fonctionnement optimal tout en minimisant les nuisances".

La composition proposée pour cette Taskforce serait la suivante: le ministre-président, la Ville de Bruxelles, le ministre de l'Environnement, la secrétaire d'Etat à la Transition Economique, Perspective Bruxelles, Urban, Bruxelles Environnement et, Visit Brussels.

Alain Maron souhaite enfin que la Task Force s'inspire notamment des recommandations du Conseil de la Nuit.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top