Les Pays-Bas face aux Red Lions en demi-finale de la Coupe du monde de hockey

Sports | Un derby des plats pays. Ce remake du match pour le titre en 2018 sera l'affiche de la seconde demi-finale de la Coupe du monde de hockey vendredi (14h30 belge) en Inde. Mercredi à Bhubaneswar, les Pays-Bas (FIH 3) se sont imposés 5-1 contre la Corée du Sud (FIH 9) dans le dernier quart de finale. Les Red Lions devront donc battre leurs voisins du nord pour tenter de briguer une nouvelle couronne mondiale.

De Belga

Partager cet article

Largement battus par la Belgique en ouverture (5-0), les Sud-Coréens ont terminé à la 3e place du groupe C avant de créer la surprise face à l'Argentine (5-5, 3-2 s-o) lors des cross-overs. S'appuyant sur leurs qualités de vitesse et de combativité, ils ont longtemps tenu tête aux 'Oranje' avant d'encaisser sur un goal de Koen Bijen (1-0, 27e). La fin de la première mi-temps a été marquée par l'impressionnante blessure au visage de l'arbitre allemand Koen Goentgen, heurté par une balle déviée.

A peine revenues sur le terrain, les troupes de Jeroen Delmee, ancien coach des Red Lions, ont fait le break grâce à Bijen (2-0, 31e) et Justen Blok (3-0, 36e). Après un but contre son camp provoqué par Stijn van Heijningen (4-0, 50e), les Sud-Coréens ont méritoirement sauvé l'honneur grâce à Inwoo Seo (4-1, 51e). Teun Beins a encore marqué pour les Néerlandais en fin de match (5-1, 58e).

Depuis la finale de 2018, remportée au bout du suspense après une séance de shoot-outs (0-0, 3-2 s-o), Belges et Néerlandais se sont affrontés à neuf reprises. La balance penche clairement au nord de l'Escaut, les 'Oranje' présentant un bilan de 6 victoires, contre 3 pour les Belges.

Mardi soir, la Belgique s'est imposée 2-0 en quarts de finale contre la Nouvelle-Zélande grâce à des buts de Tom Boon et Florent van Aubel.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top