Loena Hendrickx vise l'or en Finlande, grands débuts de Nina Pinzarrone

Sports | Deux Belges participent aux championnats d'Europe de patinage artistique, à partir de jeudi à Espoo en Finlande. Meilleure patineuse européenne cette saison, Loena Hendrickx visera la médaille d'or, tandis que la jeune Nina Pinzarrone disputera son tout premier Euro.

De Belga

Partager cet article

Vice-championne du monde derrière la Japonaise Kaori Sakamoto l'an dernier à Montpellier, Loena Hendrickx, 23 ans, a signé en novembre dernier sa première victoire en Grand Prix en s'imposant à Angers avec un total de 216,34 points, son meilleur score de la saison. La Campinoise, dont le record personnel est de 219,05 point, avait ensuite pris la 2e place du GP de Finlande à Espoo, avant de monter sur la 3e marche du podium de la finale du Grand Prix de patinage artistique, qui a rassemblé les six meilleures patineuses de la saison le mois dernier à Turin.

L'an dernier, Loena Hendrickx avait fini 4e de l'Euro à Tallinn, derrière les Russe Kamila Valieva, Anna Shcherbakova en Alexandra Trusova, absentes cette année à la suite de la suspension de la Russie. En Finlande, les principales rivales de la Campinoise devraient être la Poloansie Ekaterina Kurakova, la Géorgienne Anastastia Gubanova et l'Estonienne Eva-Lotta Kiibus.

La 4e place de Loena Hendrickx à l'Euro 2022 a permis à la Belgique de décrocher un second billet pour l'Euro. C'est la Bruxelloise Nina Pinzarrone, 16 ans, qui en a hérité, ce qui lui permettra de disputer son premier championnat chez les seniores.

Entraînée par la Néerlandaise Ans Bocklandt, Nina Pinzarrone possède un record personnel de 186,10 points. L'année dernière, elle a pris la 11e place des Mondiaux juniors à Tallinn.

Le programme court de l'Euro débutera jeudi à 12h15. Le programme libre est prévu samedi à partir de midi.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top