Sam Bennett remporte la 1re étape au sprint du Tour de San Juan

Cyclisme | Sam Bennett (Bora-hansgrohe) a remporté la première étape du Tour de San Juan (2.Pro) courue sur 143,9 km autour de San Juan dimanche en Argentine. L'Irlandais s'est imposé au sprint devant le Danois Michael Morkov (Soudal-Quick Step) et l'Italien Giacomo Nizzolo (Israel-Premier Tech).

De Belga

Partager cet article

Un groupe de six coureurs s'est isolé en tête en début de course avec les Argentins Leonardo Cobarrubia, Dario Alvarez, Daniel Omar Juarez, l'Italien Manuele Tarozzi, les Panaméens Christofer Robín Jurado et Bolivar Espinoza, le Chilien Francisco Kotsakis et les Uruguayens Nahuel Soarez et Nahuel Hernandez.

Alors que l'échappée s'est morcelée dans la Cuesta de las Vacas, seule difficulté de la journée mais franchie à deux reprises, les derniers rescapés ont été repris à 22 km de l'arrivée. Les équipes de sprinteurs ont alors préparé leur train et une chute massive à 8 km de la ligne est venu perturber le final.

La victoire s'est alors jouée au sprint où Sam Bennett s'est montré le plus rapide devant Michael Morkov et Giacomo Nizzolo. L'Irlandais débloque ainsi son compteur en 2023 et signe le 60e succès de sa carrière pour prendre, par la même occasion, la tête du classement général.

Pour sa première course de la saison, Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step) a franchi la ligne sans encombre, évitant la chute dans le final où il a travaillé pour Fabio Jakobsen qui n'a finalement pas pu sprinter.

Lundi, la deuxième étape reliera Valle Fertil à Jachal sur un parcours vallonné de 201,1 km. La 39e édition du Tour de San Juan se termine dimanche avec une étape de 112 km autour de San Juan.

Le Tour de San Juan fait son retour au calendrier après deux ans d'interruption à cause du coronavirus. Remco Evenepoel avait remporté la dernière édition en 2020.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top