Nieberg remporte la manche de Coupe du monde de saut d'obstacle à Leipzig, Van Massenhove a manqué le barrage de peu

Sports | Gerrit Nieberg, 30 ans, a remporté la manche de la Coupe du monde de saut d'obstacle à Leipzig, en Allemagne, dimanche. En duo avec le hongre de 11 ans Blues d'Aveline, le cavalier allemand s'est montré le plus rapide des six concurrents n'ayant pas commis de faute lors du barrage à douze. Il a devancé son compatriote Richard Vogel (Looping Luna) de 53 centièmes et le Suisse Pius Schwizer (Vancouver).

De Belga

Partager cet article

Jordy Van Massenhove a manqué de peu le barrage. En selle sur Verdiamo, il n'a fait tomber aucune barre, mais il a écopé d'une pénalité pour dépassement de temps. Treizième, il a tout de même terminé dans les points de la Coupe du monde. Wilm Vermeir, vainqueur à Malines fin décembre, a renversé une barre avec Iq van het Steentje et a terminé à la 21e place. Avec huit points de pénalité, Thibeau Spits et King van Essene ont terminé 31e.

Bien qu'absent à Leipzig, le numéro un mondial Henrik von Eckermann a conservé la tête du classement de la Coupe du monde de la zone Europe occidentale. Avec 88 points, le Suédois a 16 points d'avance sur le Français Julien Epaillard et 25 sur son compatriote Kevin Staut après 11 des 14 tours. Nieberg se retrouve cinquième avec 53 points. Gilles Thomas (24 points, 25e) est le meilleur Belge devant Jos Verlooy (22 points, 28e), Wilm Vermeir (20 points, 31e) et Van Massenhoven (17 points, 39e). La prochaine épreuve de la Coupe du monde est programmée la semaine prochaine à Amsterdam, aux Pays-Bas.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top