Le Français Ogier toujours en tête du Rallye de Monte-Carlo, Thierry Neuville 3e à mi-journée samedi

Sports | Le Français Sébastien Ogier (Toyota Yaris) occupait toujours de façon autoritaire la tête du Rallye de Monte-Carlo, épreuve d'ouverture du championnat du monde WRC, à mi-journée samedi et après 11 des 18 étapes spéciales (ES) au programme.

De Belga

Partager cet article

A l'issue des trois premières spéciales de la journée, l'octuple champion du monde, qui disputera un programme restreint encore en WRC cette saison, compte 34.6 sur le champion du monde en titre Kalle Rovanpera (Toyota Yaris). Le Finlandais a ravi cette deuxième place à Thierry Neuville (Hyundai i20).

Le pilote germanophone est 3e à 41.7 et le Gallois Elfyn Evans (Toyota Yaris) 4e à plus d'une minute (1:00.8), mais Thierry Neuville n'avait pas de très bonnes sensations. ""La voiture rebondissait sur tout le tracé. Trop de mouvements et pas de réactivité. J'ai poussé aussi fort que j'ai pu, mais je ne suis pas à l'aise", a confié le pilote belge à l'arrivée de l'ES11.

L'Estonien Ott Tanak (Ford Puma) avouait lui un problème de puissance moteur.

Côté belge encore, Grégoire Munster et Louis Louka (Ford Fiesta) pointaient en 18e position à 8:23.6, et 9e en WRC2.

Dans la première spéciale de la journée, l'ES9, le Français Pierre-Yves Loubet et Nicolas Gilsoul ont tapé dans le rail de sécurité et ont abandonné pour la journée de samedi.

La même boucle de trois spéciales est au programme avec Fugeret/Thorame-Haute (16,80 km), Malijai/Puimichel (17,31 km) et Ubraye/Entrevaux (21,78 km).

Dimanche marquera le retour des pilotes dans les Alpes-Maritimes. Luceram/Lantosque (18,82 km) sera suivi d'un nouveau passage dans La Bollène-Vésubie/Col de Turini, que les équipages auront déjà parcouru jeudi soir.

Les deux spéciales seront répétées par la suite, la seconde servira de Power Stage en clôture. Les quatre secteurs chronométrés totaliseront 67,88 kilomètres.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top