L'actrice Brooke Shields révèle avoir été violée

Cinéma | L'actrice américaine Brooke Shields a été violée au début de sa carrière hollywoodienne, a-t-elle révélé dans un documentaire présenté en avant-première au festival du film de Sundance aux États-Unis.

De Belga

Partager cet article

L'ancienne top-modèle a gardé l'identité de son agresseur secrète mais raconte avoir retrouvé l'homme - qu'elle connaissait - peu après avoir décroché son diplôme à l'université, croyant qu'il s'agissait d'une réunion de travail pour discuter de sa participation à un casting pour un nouveau film.

L'homme l'a ramenée à son hôtel, prétextant vouloir lui appeler un taxi depuis sa chambre. À la place, il est allé dans la salle de bains avant d'en ressortir nu et de la violer, a-t-elle confié. "C'était comme une bagarre... J'avais peur de me faire étouffer ou quelque chose comme ça."

"Je ne me suis pas beaucoup débattue. Je ne l'ai pas fait. J'étais juste complètement pétrifiée. Je pensais que mon 'non' aurait dû suffire. Et je me disais seulement : 'reste en vie et pars'", témoigne l'actrice dans le documentaire.

Après l'agression, Brooke Shields se souvient avoir téléphoné à un ami qui travaillait dans la sécurité, qui lui a dit : "C'est un viol". Elle lui a répondu : "Je ne suis pas prête à le croire".

L'actrice, âgée aujourd'hui de 57 ans, ne s'était jusqu'ici jamais exprimée publiquement sur son agression. Cette révélation, qui fait écho à la vague #MeToo, est l'un des nombreux moments poignants du documentaire intitulé "Pretty Baby : Brooke Shields" qui sera diffusé sur la plateforme de streaming Hulu en deux parties.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top