Le Paradise City Festival dévoile ses premiers noms

Festivals | Le Paradise City Festival, festival de musique électronique organisé à Perk en Brabant flamand, a annoncé mercredi les premiers noms de son édition 2023. Du 30 juin au 2 juillet, plusieurs artistes tels que les DJ Palms Trax et Folamour feront vibrer le public dans le parc du château de Ribaucourt.

De Belga

Partager cet article

Alors que le soleil est présent dans le ciel belge mercredi, le festival plonge déjà les amateurs de musique électronique dans une ambiance estivale en annonçant pas moins d'une trentaine d'artistes pour sa huitième édition.

Parmi eux, les connaisseurs retrouveront les DJ Palms Trax et Folamour, décrits comme les plus populaires d'Europe, mais aussi Adriatique, Helena Hauff et LSDXOXO qui "satisferont la soif de tous les amateurs de techno".

"Avec VTSS & Nene H et Eris Drew & Octo Octa, l'équipe a planifié deux sets back-to-back très attendus avec certains des noms les plus célèbres de la musique rave du moment", précisent les organisateurs dans un communiqué. Enfin, Lola Haro, Nico Morano et Sara Dziri, habitués du festival, offriront les vibrations de danse qui ont fait leur réputation.

Pour accueillir tous ces artistes, Paradise City mettra en place une toute nouvelle sixième scène, d'une capacité modeste, mais destinée à ne proposer que des "DJ sets à haute énergie".

Autre nouveauté cette année: l'expansion du programme de trains de nuit en coopération avec la SNCB. En 2023, les festivaliers pourront réserver une place dans les trains de nuit au départ de la gare de Vilvorde vers Bruxelles, Anvers, Malines, Gand, Louvain et Hasselt qui partiront après le dernier DJ set. Enfin, le camping fera également l'objet d'une grande amélioration avec plus d'espace par campeur et des services améliorés, promet le festival.

Les billets sont d'ores et déjà en vente sur le site de l'événement.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top