Jérôme Martiny, content d'être sorti du désert, a hâte de voir l'arrivée

Auto-Moto | Jérôme Martiny (Husqvarna) est arrivé 33e de la 12e étape du Dakar en moto vendredi. Le pilote ardennais était content d'être sorti de l'Empty Quarter, le désert d'Arabie saoudite, à l'issue de deux jours marathon sans assistance.

De Belga

Partager cet article

A deux jours de l'arrivée à Dammam, Jérôme Martiny avait hâte d'arriver à bon port, lui qui pointe en 35e position au classement général, sur 94 encore en course.

"Content d'en sortir parce que je galère là-dedans depuis un moment, mais j'ai encore bien roulé aujourd'hui", a confié Jérôme Martiny dans une vidéo postée au milieu du désert sur les réseaux sociaux. "J'ai attaqué au début, puis j'ai fait des petits calculs dans ma tête parce que cela allait être chaud pour l'essence. Depuis hier au briefing, je me tracassais un peu avec ça. J'ai préféré lever le pied à la fin, je pense que j'ai bien fait. Derrière moi, ce n'est pas revenu et je crois que les autres pilotes ont fait la même chose. J'en ai même vu deux en panne dont Mason Klein (l'Américain de 20 ans, 10e au général). Demain (samedi), c'est une grosse journée avec beaucoup de liaison. La spéciale, cela devrait aller avec moins de sable. J'ai hâte d'arriver au bout. Je commence à être un peu usé, mais je garde le moral et la forme".

La 13e et avant-dernière étape comprend samedi 521 km de liaison et 154 de spéciale entre Shaybah et Al-Hofur. Dimanche, ce sera l'arrivée à Dammam.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top