Ross Branch gagne la 8e étape du Dakar en motos, Howes reste leader

Auto-Moto | Ross Branch (Hero) a remporté la 8e étape du Dakar en moto, dimanche entre Al Duwadimi et Riyadh, au terme d'une spéciale longue de 345 km. Le Botswanais avait devancé l'Américain Mason Klein (KTM), deuxième, de 1:33 mais qui a finalement reculé au 3e rang après une pénalité. La deuxième place à 3:15 est revenue à l'Australien Daniel Sanders (GasGas) . Au classement général, l'Américain Skyler Howes (Husqvarna) a finalement conservé sa place de leader bien qu'il ait concédé 15:06 au vainqueur du jour dimanche.

De Belga

Partager cet article

Fort de 8 minutes 31 secondes de bonifications pour avoir souvent ouvert la piste, Klein a été initialement annoncé premier du nouveau classement général. Mais il a finalement écopé d'une pénalité de deux minutes pour excès de vitesse et se retrouve troisième de l'étape à 3:33, et du général à 1:13 de Howes et dans le même temps que le deuxième, l'Argentin Kevin Benavides (KTM).

Un jour après l'annulation de la 7e étape, tout le monde était de nouveau sur le pont chez les motards. Klein a immédiatement pris la tête. Branch, parti 17e, a rapidement comblé son retard. Au ravitaillement, il passait en tête et la conservait jusqu'au bout pour devenir un nouveau vainqueur d'étape différent dans ce Dakar. Dans les derniers kilomètres, Branch a mis les gaz et a réussi à creuser l'écart sur ses poursuivants.

Pour Branch, il s'agit seulement de sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar. Sa première victoire remontait à 2020. À l'époque, il avait remporté la deuxième étape. Il devra attendre pour célébrer sa victoire d'étape. Il lui restait comme à tous les motards à effectuer une liaison de 400 km avant de pouvoir profiter lundi d'une journée de repos bien méritée à Riyadh.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top