Des stars du cinéma appellent à la libération de l'actrice iranienne Taraneh Alidoosti

Cinéma | Près de 500 personnalités et travailleurs du monde du cinéma, dont les actrices Kate Winslet et Marion Cotillard et les réalisateurs Ken Loach et Pedro Almodovar, appellent mercredi dans une lettre ouverte à la libération immédiate de l'actrice iranienne Taraneh Alidoosti, arrêtée pour avoir soutenu la contestation en Iran.

De Belga

Partager cet article

Emma Thompson, Golshifteh Farahani, Kristen Stewart, Jeremy Irons et Mark Ruffalo entre autres jugent que le moment choisi pour son arrestation, peu avant Noël, est délibéré "pour faire en sorte que ses collègues à l'international soient distraits".

"Mais nous ne sommes pas distraits. Nous sommes révoltés", disent-ils dans la lettre.

"Taraneh a été arrêtée pour avoir condamné sur Instagram l'exécution de Mohsen Shekari, le premier manifestant condamné à mort depuis le début des manifestations à l'échelle nationale qui ont suivi le meurtre brutal par la police de la Kurde iranienne Mahsa Amini en septembre", ajoutent-ils.

"Comme tous les citoyens d'Iran, elle a le droit à la liberté d'expression, à la liberté d'association et d'être libre de toute arrestation et détention arbitraires. Nous sommes solidaires et exigeons sa libération immédiate", ont-ils encore dit.

Taraneh Alidoosti est la personnalité la plus renommée arrêtée en lien avec le mouvement de contestation agitant l'Iran depuis trois mois.

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme s'est dit auprès de l'AFP "profondément préoccupé" par cette arrestation.

Taraneh Alidoosti, 38 ans, est connue à l'étranger pour avoir joué dans des films primés du réalisateur Asghar Farhadi, dont "Le Client", Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2017. Elle a aussi joué dans le film de Saeed Roustayi "Leïla et ses frères", présenté cette année au Festival de Cannes.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top