Voici l’équipe type de cette Coupe du monde 2022

Football |

La Coupe du monde est derrière nous. L'Argentine est enfin couronnée après 36 ans de disette à l’échelon mondial. Au terme d’une finale endiablée, les Argentins ont vaincu la France. Après 64 matchs au Qatar, il est temps de faire le point sur le meilleur onze possible de la compétition.

De Pickx

Partager cet article

Gardien de but : Livakovic

Dans les buts, nous choisissons le gardien croate Dominik Livakovic et non l'Argentin Emiliano Martinez, sacré meilleur gardien du tournoi. Le portier de 27 ans fut l'une des révélations au Qatar. Il a eu son moment de gloire contre le Japon, lorsqu'il a réussi à arrêter trois essais dans la série de tirs au but. Il a également été décisif dans l'autre série de tirs au but contre le Brésil, ce qui en fait un facteur très important pour les Croates. Ce n'est donc pas un hasard si l'on parle du gardien de but du Dinamo Zagreb au Bayern Munich

Défense : Hakimi, Gvardiol, Otamendi, T.Hernandez

Achraf Hakimi a commencé la Coupe du monde de manière hésitante car il n'était pas au top de sa forme. Le défenseur latéral droit a grandi au fur et à mesure du tournoi et a été le joueur qui a ouvert la voie pour son pays. Hakimi a été fort défensivement, ce qui a permis à Hakim Ziyech de se libérer offensivement.

Josko Gvardiol a 20 ans et était cité comme un futur crack. Il a confirmé au poste de défenseur central et explosé ces dernières semaines. Il a empêché Romelu Lukaku de marquer grâce à une merveilleuse intervention, qualifiant ainsi la Croatie pour la phase à élimination directe. Le joueur a bien vu des étoiles contre Lionel Messi par la suite, mais c’était là son seul temps faible du tournoi. Il a couronné le tout par un but lors de la finale de consolation contre le Maroc. Des équipes européennes de premier plan, comme le PSG, Manchester City, Manchester United et d'autres, lorgnent déjà sur les services du joueur du RB Leizpig.

Nicolas Otamendi a déjà fait l'objet de nombreuses critiques, mais le défenseur de 34 ans a réalisé une très bonne Coupe du monde. Le joueur de Benfica n'est certes pas un joueur doté d'une grande finesse, mais avec sa puissance dans les duels et sa "grinta", il a été précieux pour les Argentins. Il a prouvé une fois de plus que la qualité n'a pas d'âge, même s'il a commis une stupide erreur en finale, concédant un penalty. Heureusement pour lui, tout s'est bien terminé.

Théo Hernandez a commencé la Coupe du monde en tant remplaçant. Son frère Lucas étant sorti blessé dès le premier match, Théo l'a remplacé avec brio. Il a immédiatement fourni deux passes décisives et, en demi-finale, il a ouvert le score contre le Maroc. Hernandez avait une bonne connexion avec Kylian Mbappé et ce flanc gauche a fait des étincelles.

Milieu de terrain : Amrabat, Ounahi et Modric

Azzedine Ounahi était un inconnu avant le tournoi, puisqu'il évolue pour le SCO Angers, lanterne rouge en Ligue 1. Le milieu de terrain marocain a impressionné par ses capacités de course et ses qualités techniques. Il est très probable que des équipes plus importantes l'aient mis sur leur liste de recrutement. Leicester City, par exemple, serait déjà intéressé et prêt à payer 45 millions d'euros. Il y a un an et demi, Ounahi, qui a reçu les éloges de Luis Enrique et de José Mourinho, jouait encore en troisième division française.

Son coéquipier Sofyan Amrabat a lui aussi marqué ce Mondial de son empreinte. Amrabat, qui a déjà montré de bonnes choses en Serie A, semble être sur la voie d'un transfert de haut niveau. L'ancien joueur du Club de Bruges susciterait l'intérêt de Liverpool. La Fiorentina peut déjà rêver d'une belle somme en retour.

Ce n'est pas le cas de Luka Modric. A 37 ans, sa valeur marchande est nulle, lui qui est en fin de carrière, mais son apport reste inestimable sur le terrain. Le métronome du Real Madrid et de la Croatie donne le rythme au match. Le Croate ne semble que s'améliorer et, à son âge, il reste l'un des meilleurs milieux de terrain du monde. Il continuera certainement à être un international croate jusqu'à la fin de la Ligue des Nations.

Elu meilleur jeune du tournoi, Enzo Fernandez aurait pu pretendre à une place dans le onze de ce Mondial, lui qui a explosé au Qatar, devenant un pion important de l'Argentine. Il se consolera avec la Coupe du monde, ce qui n'est pas si mal pour la pépite de Benfica.

Attaque : Griezmann, Mbappé, Messi

Antoine Griezmann n'a pas vraiment évolué comme un attaquant lors de cette Coupe du monde. Il était le joueur de liaison entre le milieu de terrain et l'attaque. Avec sa technique, il a fait en sorte que la France trouve les ouvertures nécessaires chez ses adversaires. Le joueur de l'Atlético Madrid s'est imposé comme le leader de son équipe en l'absence de N'Golo Kanté et de Paul Pogba. Griezmann a également travaillé très dur sur le plan défensif et Didier Deschamps a réussi à tirer le meilleur de lui.

À 23 ans, Kylian Mbappé est un véritable crack. Lors de cette Coupe du monde, il a encore une fois montré sa classe. Il a été décisif contre l'Australie, le Danemark et la Pologne. En finale, il a été exceptionnel avec trois buts. Mbappé a marqué pas moins de huit buts et a terminé meilleur buteur de la compétition. Mbappé est l'homme du présent et de l'avenir. Le futur gagnant du Ballon d'or.

Lionel Messi a joué sa meilleure Coupe du monde à 35 ans. L'Argentine pourrait se résumer à l'association de dix soldats et du général Messi. Son délicieux dribble contre la Croatie, sa passe magique contre les Pays-Bas, puis ses buts et ses passes décisives. Messi a guidé son équipe vers le titre mondial en étant impliqué dans tous les buts de la finale. Messi est venu, a vu et a vaincu.

Toujours plus d'actualité sur le Mondial ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top