Tite convaincu que son Brésil devra s'employer contre la Croatie, Alex Sandro incertain

Football | Croatie - Brésil. Telle sera l'affiche vendredi (16h) du premier quart de finale du Mondial 2022 disputé au Qatar. Tite, sélectionneur brésilien, et son adjoint Clever Xavier ont préfacé un duel qu'ils annoncent intense contre les Croates, vice-champions du monde en titre.

De Belga

Partager cet article

"La Croatie présente un milieu de terrain qualitatif et très technique, elle joue à un très haut niveau", a lancé Tite. "Notre façon de jouer n'est pas uniquement basée sur le ballon mais aussi sur un marquage intensif", a ajoute son adjoint Cleber Xavier, qui a pris la parole à plusieurs reprises lors de questions relatives aux aspects tactiques ou techniques.

"Mon attention se porte sur le Brésil, je veux voir mon équipe se montrer toujours aussi active. On a joué un très bon dernier match (victoire 4-1 contre la Corée du Sud en huitièmes, ndlr) mais seul le meilleur continuera sa route", a prévenu Tite.

Le sélectionneur a souvent été interrogé au sujet des danses brésiliennes qui viennent colorer chaque célébration de but. "C'est notre identité. Les garçons dansent car c'est notre culture. Il n'y a, en aucun cas, un quelconque manque de respect. C'est notre façon d'être et nous continuerons à le faire", a expliqué Tite, heureux de la connexion établie avec ses joueurs.

Le sélectionneur a aussi donné des nouvelles d'Alex Sandro, victime d'une blessure musculaire contre la Suisse en phase de groupes. "Il s'entraînera ce jeudi après-midi et nous ferons le point sur la situation ensuite mais la tendance est à une absence", a dit Tite au sujet du latéral de la Juventus.

En l'absence d'Alex Sandro contre la Corée du Sud, Danilo avait basculé à gauche alors qu'Eder Militao avait pris place au back droit.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top