Le chanteur des Pogues, Shane MacGowan, hospitalisé

Musique | Le chanteur du groupe de punk celtique britannique The Pogues, Shane MacGowan, notamment connu pour l'indécente chanson de Noël "Fairytale of New York", a été hospitalisé, a indiqué sa femme sur Twitter.

De Belga

Partager cet article

Il est "de nouveau à l'hôpital et espère vraiment sortir le plus vite possible", a tweeté son épouse Victoria Clarke lundi, publiant une photo du chanteur de 64 ans en fauteuil roulant.

Shane MacGowan, né en Angleterre en 1957 de parents irlandais, a fondé en 1982 le groupe The Pogues. Il joue alors dans les pubs des ballades irlandaises interprétées à cent à l'heure par des musiciens mélangeant allègrement rythmes irlandais et énergie des punks.

Alliant légendes celtiques et ivrognerie, The Pogues deviennent dans les années 1980 la voix politique des jeunes immigrés irlandais à Londres, anti-Thatcher et anti-censure.

Shane MacGowan avait déjà été hospitalisé en 2016 après s'être brisé le bassin. Sa femme avait alors révélé que l'emblématique chanteur édenté était enfin sobre, lui dont la carrière a été marquée par l'alcoolisme.

Sur les réseaux sociaux, les fans lui souhaitaient mardi un bon rétablissement, associant parfois Shane MacGowan au "son de Noël".

Le plus grand succès commercial des Pogues est en effet "Fairytale of New York", un duo de 1987 entre Shane MacGowan et Kirsty MacColl devenu un classique qui se vend à Noël comme des petits pains en Irlande comme au Royaume-Uni.

La BBC avait essayé d'expurger les échanges insultants entre deux vieux amants dans la chanson "You scumbag, you maggot, you cheap lousy faggot" ("t'es un salaud, un asticot, un pauvre pédé à deux balles"), "You're an old slut on junk", ("Et toi une vieille salope camée"), mais avait dû y renoncer devant la levée de boucliers générale.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top