"Wakanda" enchaîne pour une 4e semaine à la tête du box-office nord-américain

Cinéma | L'intérêt pour "Black Panther: Wakanda Forever" a légèrement décru, mais le film Marvel a quand même vendu pour 17,6 millions de dollars de tickets de cinéma aux Etats-Unis et au Canada, restant en tête du box-office nord-américain pour un quatrième week-end consécutif, selon les chiffres dimanche du cabinet spécialisé Exhibitor Relations.

De Belga

Partager cet article

Cette suite du film afro-futuriste qui avait cartonné en 2018, qui rend un hommage appuyé à Chadwick Boseman, la star du premier "Black Panther", a désormais amassé 393,7 millions rien qu'en Amérique du Nord, en plus de 339 millions à l'international.

Arrive en deuxième position "Violent Night", où la star de "Stranger Things" David Harbour joue un père Noël ronchon et prompt à donner des coups de massue lorsque des personnes mal intentionnées entrent par effraction chez une famille riche.

Le film de Noël totalise 13,3 millions, "une sortie solide pour une comédie d'action", selon l'expert David Gross.

Troisième, le film d'animation de Disney "Avalonia, l'étrange voyage", n'engrange que 4,9 millions après un premier week-end déjà décevant. Etant donné son budget à 180 millions, le film pourrait perdre plus de 100 millions de dollars, selon le site spécialisé Hollywood Reporter.

"Le Menu", un film qui emprunte à la fois au cinéma d'horreur, au film noir et à la comédie grinçante, arrive en quatrième avec 3,6 millions.

A la cinquième place, "Devotion", l'histoire de deux pilotes de chasse de la marine américaine, enregistre 2,8 millions de recettes.

Voici le reste du classement:

6. "I Heard the Bells" (1,8 million)

7. "Black Adam" (1,7 million)

8. "The Fabelmans" (1,3 million)

9. "Bones and All" (1,2 million)

10. "Ticket to Paradise" (850.000 dollars)

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top