Jacques Borlée estime que Kévin et Jonathan peuvent encore descendre sous les 45 secondes

Sports | Jacques Borlée était un père et un coach ravi lundi matin quand ses fils Kévin et Jonathan ont annoncé vouloir continuer leur carrière d'athlète jusqu'au terme des Jeux Olympiques de Paris en 2024. "Cela me rend heureux", a dit l'historique coach des jumeaux et du relais 4x400 mètres. "Ils ont pris cette décision sans concertation, c'est leur choix."

De Belga

Partager cet article

À Paris, l'entraîneur tournera aussi une page importante de sa carrière en quittant sa fonction de coach des Belgian Tornados. "Je continuerai à encadrer des athlètes individuellement", a-t-il précisé en conférence de presse.

Bien que Kévin et Jonathan Borlée auront 36 ans à Paris, leur père estime qu'ils sont capables de "descendre sous les 45 secondes". "Ce sera assurément déterminant si nous voulons faire quelque chose d'extraordinaire aux Jeux. Ce sont deux moteurs exceptionnels, des machines de guerre à l'entraînement. Quand je vois comment ils se donnent lors des sessions, c'est incroyable. Ils vont se déchainer et tout faire pour que Paris 2024 soit extraordinaire."

Moteur de l'athlétisme belge, Jacques Borlée a souligné la longévité de ses fils, actifs au plus haut niveau depuis les JO de Pékin en 2008. "En 2012, on m'avait dit qu'un coureur de 400 mètres ne pouvait rester au sommet que 4 ou 5 ans maximum. Nous sommes 10 ans plus tard et ils sont toujours là, avec autant d'envie."

Pour Jacques Borlée, cette longévité s'explique par la qualité des infrastructures et de l'encadrement. "D'une part, tout est beaucoup plus facile quand vous disposez d'une salle comme celle de Louvain-la-Neuve", a-t-il indiqué. "De l'autre, on bénéficie du soutien inconditionnel de la VAL (fédération néerlandophone d'athlétisme, ndlr) et de Sport Vlaanderen. Cela nous apporte un calme et une sérénité extraordinaires. Grâce à ça, nous parvenons à construire quelque chose de fort, tant individuellement qu'en équipe."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top