Encore trop peu de vaccinations contre la grippe en Région bruxelloise

Info | La Commission communautaire commune (Cocom) démarre ce lundi une campagne de sensibilisation pour tenter de convaincre la population à risque de se faire vacciner contre la grippe. A Bruxelles, "les chiffres de vaccination contre la grippe sont en baisse depuis deux ans". Or, avec le coronavirus toujours bien présent et l'attente d'une circulation accrue du virus de la grippe, la pression sur le système hospitalier risque d'augmenter dans les prochains mois et semaines, met en garde la Cocom.

De Belga

Partager cet article

La Commission communautaire commune s'associe pour cette campagne à pharmacy.brussels, fédération des officines bruxelloises.

Le message: il est très simple de se faire vacciner contre la grippe, le vaccin pouvant être obtenu sans prescription, en pharmacie. Il suffit ensuite de se présenter avec le produit chez son médecin généraliste, ou, si l'on doit aller se faire vacciner contre la Covid, de l'emmener au centre de vaccination pour y être piqué dans les deux bras (d'une part Covid, de l'autre vaccin contre la grippe).

Au 21 novembre, 91.577 vaccins contre la grippe avaient été délivrés dans les officines bruxelloises, renseigne la Cocom. C'est encore trop peu, estime-t-elle. En 2021, 128.229 vaccins avaient été inoculés (sur toute l'année).

Les groupes à risque sont remboursés et ne doivent finalement payer que le ticket modérateur, d'environ 4 euros (2 euros pour les statuts BIM). Les personnes de 50 ans et plus, les femmes enceintes, les malades chroniques, les personnes à l'IMC élevé (plus de 35) et les travailleurs du secteur des soins de santé sont considérés comme à risque.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top