Décès de la seule femme membre des Cellules communistes combattantes

Info | Pascale Vandegeerde, une des quatre membres des Cellules communistes combattantes, les CCC, est décédée à l'âge de 64 ans, rapportent lundi La DH et la Libre Belgique.

De Belga

Partager cet article

Organisation de lutte armée d'extrême gauche, les CCC sortent de la clandestinité en 1984 et commettent plusieurs attentats en Belgique. Ils font exploser des bombes aux sièges d'entreprises qui fournissent l'armée américaine. Les 15 et 17 octobre, ce sont des organisations satellites de deux partis du gouvernement (PRL, devenu MR et CVP, devenu CD&V) qui sont visées. Il y a des dégâts, mais pas de blessés, rappellent les deux quotidiens.

Le 1er mai 1985, les terroristes font exploser une voiture devant le siège de la Fédération des entreprises de Belgique, provoquant la mort de deux pompiers.

En tout, les CCC revendiquent 21 attentats à l'explosif.

Le 16 décembre 1985, Pierre Carette, Bertrand Sassoye, Didier Chevolet et Pascale Vandegeerde sont arrêtés. Leur arrestation entraîne la fin des attentats signés CCC. Les quatre membres sont condamnés à la perpétuité en 1988. Pascale Vandegeerde est la première à être libérée conditionnellement en février 2000.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top