Meyer-Zimmermann gagne la 7e manche qualificative de la Coupe du monde de saut d'obstacles à La Corogne, Olivier Philippaerts 11e

Sports | Janne Friederike Meyer-Zimmermann (Messi van't Ruytershof) s'est adjugée la 7e manche qualificative de la Ligue ouest-européenne de la Coupe du monde de saut d'obstacles (en salle). Dimanche à La Corogne en Espagne, l'amazone allemande a devancé dans le barrage à deux le Britannique Harry Charles (Casquao Blue) de 35/100e de seconde.

De Belga

Partager cet article

La 3e place est revenue à l'Autrichien Max Kühner (Up Too Jacco Blue) qui a manqué le barrage pour un léger dépassement de temps (1 point).

Les trois Belges présents n'ont pas brillé. Olivier Philippaerts (H&M Legend of Love) a signé le meilleur résultat avec une 11e place et 4 points de pénalité. Pieter Devos ((Nascar van't Siamshof) a concédé 16 points de pénalité et pris la 33e et dernière place des concurrents qui ont terminé le premier parcours. Grégory Wathelet (Clarity) a préféré abandonner.

Kevin Staut (Chepetta) a terminé sixième avec Chepetta et a conforté sa place en tête du classement. Avec 53 points, le Français devance de sept points le Suédois Henrik von Eckermann (Iliana), cinquième à La Corogne, qui en compte 46. Harry Charles est troisième (45). Epaillard, absent en Espagne, recule au 4e rang (40). Jos Verlooy est le meilleur Belge avec 18 points à la 23e place. Olivier Philippaerts a marqué ses six premiers points en Coupe du monde et est 52e.

La 8e épreuve de cette Coupe du monde se disputera le 19 décembre à Londres. Elle précédera celle de Malines le 30 décembre.

Seuls les sept meilleurs résultats de chaque cavalier sont pris en compte dans le classement. La finale de la Coupe du monde réunira 40 cavaliers/cavalières du 4 au 8 avril à Omaha, dans le Nebraska (États-Unis).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top