Un trio de Néerlandaises emmené par Fem Van Empel s'impose dans le sable d'Anvers

Cyclisme | Fem Van Empel a remporté l'épreuve de Coupe du monde, 8e des 14 rendez-vous de la saison, à Anvers dimanche devant Puck Pieterse pour conserver sa place de leader au classement général.

De Belga

Partager cet article

Les deux coureuses de 20 ans n'avaient pas inscrit à leur programme l'épreuve du Superprestige de Boom samedi.

Shirin Van Anrooij, 3e, complète le podium entièrement néerlandais dans le sable anversois. Le top 7 est d'ailleurs issu des Pays-Bas à l'issue d'un parcours long de 17,5 km.

Si Van Empel a déjà remporté les quatre premières étapes, Pieterse avait aligné les deux dernières sorties en Coupe du monde par des victoires à Overijse et Hulst aux Pays-Bas.

Lucinda Brand, malade, n'avait pas pris le départ à Anvers. Alors que, côté belge, Laura Verdonschot est 8e, première belge et première non-néerlandaise. Sanne Cant, la championne de Belgique, qui n'avait pas été au bout à Boom, termine 10e.

La Française Pauline Ferrand-Prévot avait entamé sa série de six cross en cette fin d'année par une 12e place à Boom, et ce pour préparer les championnats du monde à Hoogerheide aux Pays-Bas le 4 février. Elle n'a pas été au bout de sa course dimanche.

Trois rendez-vous sont encore au programme de la Coupe du monde en décembre avec Dublin dimanche prochain en Irlande, Val di Sole en Italie le 17 décembre et Gavere le 26 décembre.

Des courses pour les juniors plus tôt dans la journée ont vu aussi la victoire de Seppe Van Den Boer devant le Néerlandais Floris Haverdings, 2e et Viktor Vandenberghe, 3e. Chez les filles, succès belge aussi avec Shanyl De Schoesitter, 16 ans, qui a devancé, dans l'ordre, la Néerlandaise Sara Sonnemans et la Britannique Elizabeth McKinnon.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top