Un Dumfries étincelant envoie les Pays-Bas en quarts de finale

Football | Les Pays-Bas sont en quarts de finale et ils le doivent à un homme : Denzel Dumfries. Avec deux assists et un but, il a porté son équipe comme personne d’autre. Face à l’Argentine de Lionel Messi, aussi qualifiée, il pourrait être déterminant.

De Pickx

Partager cet article

La phase à élimination directe débutait ce samedi avec la rencontre entre les Pays-Bas et les Etats-Unis. Un match déséquilibré sur le papier tant les Pays-Bas ont affiché de la sérénité en phase de poules, sortant invaincus de leur groupe comprenant le Sénégal, l’Equateur et le Qatar. Les USA sont sortis d’un solide groupe avec l’Angleterre, l’Iran et le pays de Galles mais restaient un cran en-dessous.

Il n’a d’ailleurs pas fallu longtemps aux Oranjes pour prendre les commandes puisqu’après seulement dix minutes de jeu, Memphis Depay trompait la vigilance américaine pour lancer son équipe vers le succès. A l’assist, Denzel Dumfries démarrait lui son récital du jour.

Le piston increvable

Le joueur de l’Inter a multiplié les courses sur son flanc droit, mettant en difficultés à de nombreuses reprises l’arrière-garde américaine. Sa vitesse, sa technique, lui ont permis d’apporter le surnombre et d’être un danger permanent. Les Néerlandais l’ont bien compris et la majorité de leurs offensives passaient par lui.

Rien d’étonnant finalement à ce qu’en fin de première période il s’offre un second assist, cette fois pour Daley Blind. Une passe tranchante que l’autre piston reprenait en un temps pour faire le break et mettre les Pays-Bas sur du velours. Du moins jusqu’au but de Wright. L’Américain réduisait l’écart de manière spectaculaire à la 75e, de quoi installer une forte pression sur les Bataves. Mais c’est à nouveau Dumfries qui a fait respirer son pays.

Complètement esseulé au deuxième poteau, l’Intériste reprenait de volée un centre de Blind pour faire 3-1 et définitivement valider le billet pour les quarts de finale. Les Néerlandais ont montré sur ce match qu’ils seraient un candidat sérieux pour aller loin, très loin dans le tournoi.

Une première pour Messi

Plus tard dans la journée, c’est l’Argentine qui entrait en piste, face à une surprenante Australie. Les Socceroos s’invitaient pour la deuxième fois de leur histoire en huitièmes de finale après 2006 (défaite 1-0 contre l’Italie). Mais face à Leo Messi et les siens, la tâche s’annonçait ardue. D’autant que la Pulga a enfin réalisé ce qu’on attendait depuis 2006 : marquer en phase à élimination directe.

Jamais auparavant le joueur du PSG n’avait réussi à se montrer buteur à partir des huitièmes de finale. Tant en 2006, 2010, 2014 (où l’Argentine atteint pourtant la finale) qu’en 2018, le génial numéro 10 n’avait réussi à faire trembler les filets. Il a enfin mis un terme à cette disette contre les Australiens d’une frappe fine à la 35e de ce match.

L’Argentine a ensuite validé sa qualification grâce à un but de Julian Alvarez et ce n’est pas la réduction du score australienne à la 77e qui y changeait quelque chose. Messi et les Argentins retrouveront les Pays-Bas en quarts de finale. Un match qui s’annonce déjà palpitant !

Suivez la Coupe du monde 2022 jusqu'au 18 décembre sur Tipik, disponible dans l'offre de base de Pickx. L'application Pickx vous permettra aussi de profiter de tous les matchs avec la vidéo interactive. Retrouvez également tout l'actu sur le Mondial sur Pickx.be.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres de la Coupe du monde tout comme en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et en Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Toujours plus d'actualité sur le Mondial ?

 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top