Stéphane Lefebvre en tête du Spa rally après la première journée

Sports | Le tout nouveau champion de Belgique des rallyes Stéphane Lefebvre (Citroën C3 Rally2) occupe la première place du Spa Rally samedi à l'issue de la première journée. Le Français possède 25.5 secondes d'avance sur Grégoire Munster (Hyundia i20 N Rally2) dans cette 10e et ultime épreuve du championnat national (BRC). Jos Verstappen (Citroën C3 Rally2), le père de Max le double champion du monde de F1, surprenant 3e, pointe déjà 2:03.9. Thierry Neuville, au volant d'une "vieille" BMW M3 E30, occupe une belle 7e place à 4:09.8.

De Belga

Partager cet article

Stéphane Lefebvre a remporté neuf spéciales consécutives à Spa. Jusqu'à la 9e ES, Munster est resté très proche de lui avant de céder 14 secondes et de voir son écart doubler (28.6 secondes). Dans l'ultime portion chronométrée, Munster a réussi à reprendre 3.1 secondes à Lefebvre.

"Je savais qu'il avait fait une erreur dans l'avant-dernière spéciale", a déclaré Stéphane Lefebvre. "La dernière spéciale de la journée était traître. Je voulais terminer la journée sans faute et j'ai donc été un peu plus prudent."

Jos Verstappen occupe la troisième place. Par rapport à son premier rallye en championnat de Belgique, l'Haspengouw, le Néerlandais a fait des progrès considérables. "Lefebvre et Munster sont premier et deuxième. Tous deux ont déjà remporté des courses du championnat du monde. Ils ont donc aussi beaucoup plus d'expérience. Nous sommes troisièmes et je suis particulièrement heureux de cela", a déclaré Jos Verstappen.

Cédric De Cecco (Citroën C3 Rally2), Charles Munster (Skoda Fabia Evo Rally2) et Cédric Cherain (Porsche 997 GT3) sont respectivement quatrième, cinquième et sixième.

Deux autres boucles de quatre spéciales sont au programme de dimanche. Le Spa Rally se terminera dimanche après-midi vers 16 heures.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top