Le prince William et Kate aux États-Unis sur fond d'incident raciste à Buckingham

Cinéma | Le prince et la princesse de Galles, William et Kate, ont lancé mercredi leur première visite aux États-Unis depuis huit ans, à Boston, au moment même où une polémique a éclaté au Royaume-Uni à propos d'un incident raciste survenu au palais de Buckingham.

De Belga

Partager cet article

Une ancienne assistante de la reine Elizabeth II a démissionné mercredi après avoir posé des questions insistantes sur ses origines à une militante féministe noire lors d'une réception à Buckingham, provoquant un scandale qui assombrit le déplacement du couple princier britannique, leur premier à l'étranger depuis la mort de la reine le 8 septembre.

"Le racisme n'a pas de place dans notre société", avait aussitôt déclaré à Boston le porte-parole de William, avant même l'arrivée de William et Kate, dont la visite est l'occasion de faire briller la Couronne britannique aux États-Unis.

Signe de l'importance de ce voyage pour la monarchie du Royaume-Uni et son ancienne colonie américaine, la Maison-Blanche a annoncé que le président Joe Biden irait vendredi "saluer le prince et la princesse de Galles" à Boston, capitale de la Nouvelle-Angleterre et cité historique symbole du colonialisme britannique avant la Révolution et l'indépendance américaine à la fin du 18e siècle. 

Pour "notre première visite à l'étranger depuis la mort de ma grand-mère, je voudrais remercier la population du Massachusetts, et Boston en particulier, pour leurs nombreux hommages rendus à la reine disparue. Elle se souvenait avec une grande affection de sa visite pour le bicentenaire (de la Révolution) en 1976", a déclaré William à l'aéroport de Boston.

Le voyage devait culminer vendredi avec la deuxième édition du prix "Earthshot" créé par le prince William en 2020 pour soutenir des solutions innovantes visant à régénérer la planète. Cinq prix d'un million de livres chacun (1,16 million d'euros) seront décernés dans cinq catégories.

Une myriade de stars sont attendues au MGM Music Hall de Boston, parmi lesquelles la chanteuse Billie Eilish et l'acteur Rami Malek.

William et Kate ont été chaleureusement accueillis par la maire de Boston Michelle Wu, première Américaine d'origine asiatique à diriger la ville et par la future gouverneure du Massachusetts Maura Healey, première femme lesbienne élue à la tête d'un Etat américain. 

Devant une foule souriante et enthousiaste, le prince de Galles a dit vouloir "apprendre comment les habitants du Massachusetts luttent contre le changement climatique de manière innovante", dans une ville qui, comme New York, est menacée par la montée des eaux de l'Atlantique.

C'est le premier voyage à l'étranger de William depuis qu'il est devenu l'héritier de la Couronne après l'accession au trône de son père, le roi Charles III, à la mort d'Elizabeth II le 8 septembre.

Agés de 40 ans, parents de trois enfants de 4 à 9 ans, ils s'appliquent à projeter une image plus moderne et accessible de la monarchie, mais aussi un sens du devoir irréprochable.

Aucune rencontre n'est programmée entre William et son frère Harry, qui vit en Californie avec son épouse Meghan Markle et leurs deux jeunes enfants. Les deux couples sont notoirement en froid, notamment depuis l'interview télévisée de Harry et de Meghan (connus comme les Sussex) aux États-Unis en mars 2021, qui avaient accusé la famille royale de racisme.

Le décès de la reine Elizabeth après 70 ans de règne ne les a pas rapprochés. Après sa mort, ils n'ont concédé qu'une seule apparition à quatre, glaciale, au château de Windsor pour admirer les fleurs déposées en hommage à la souveraine.

William et Kate devront durant leur visite composer avec l'ombre des Sussex, plus populaires aux États-Unis qu'ils ne le sont au Royaume-Uni.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top