Vingt-deux Belges au départ du Dakar 2023

Sports | Alors que 28 Belges devaient prendre le départ du 45e Dakar le 31 décembre, ils ne seront que 22. Mercredi, la Toyota de Koen Wauters et Pascal Feryn et celle de Tom De Leeuw et Cédric Feryn ont été refusées lors du contrôle technique en raison d'un problème à l'arceau de sécurité. Dans la foulée, l'équipe a décidé de désengager la voiture du débutant Nicola Feryn et Kurt Keysers du Dakar Classic.

De Belga

Partager cet article

Avant même le début de la présentation officielle en ligne, Wauters a annoncé que les voitures du Team Feryn Dakar Sport n'ont pas passé l'inspection à Marseille. Lors d'une pré-inspection en septembre, les véhicules ont été approuvés par l'organisateur ASO. Lundi, un inspecteur de la FIA a décelé un problème dans l'arceau de sécurité. L'équipe a eu deux jours pour se mettre en ordre et n'a pas lésiné sur les moyens. Lors d'une nouvelle inspection, les voitures ont de nouveau été refusées. Il y aura donc six Belges de moins au départ.

Chez les motards, Jérome Martiny (Husqvarna) sera le seul représentant belge. En autos, Fabian Lurquin, François Béguin et Olivier Imschoot sont trois copilotes belges expérimentés, qui assisteront chacun un pilote français. Dans le cas de Lurquin, il s'agit d'un prétendant à la victoire finale, Sébastien Loeb.

Parmi les camions, on compte cinq Belges répartis dans trois équipages, dont deux joueront le rôle d'assistance rapide sur la piste. Le seul véritable camion de compétition est celui d'Igor Bouwens, assisté d'Ullrich Boerboom et du Sénégalais Syndiely Wade.

Le plus grand nombre de Belges se retrouvera dans le Classic Dakar : 11 Belges en voiture et Hugo Duisters en camions. .

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top