Le Grand Prix Claude Criquielion monte de catégorie et s'offre la classe pro

Cyclisme | Le Grand Prix Claude Criquielion évoluera en catégorie 1.1 à partir de l'année prochaine. La course hainuyère, qui rend hommage à la mémoire du regretté champion du monde wallon, en sera en 2023 à sa 28e édition. Elle faisait partie depuis 2012 de la catégorie de course UCI 1.2.

De Belga

Partager cet article

La première édition avait été remportée en 1991 par Claude Criquielion lui-même dans le cadre de sa course d'adieu au peloton professionnel. Le Lessinois avait battu au sprint Marc Sergeant et Rudy Dhaenens. Le Grand Prix avait connu trois interruptions pour reprendre vigueur dès 1995.

Le prochain GP sera organisé le 4 mars, une semaine après le week-end d'ouverture de la saison cycliste belge. La course se déroulera entre Ath (départ à 12h30) et Lessines (arrivée vers 17h00). Après une jonction de 8,4 kilomètres entre les deux communes, le peloton effectuera cinq tours d'un circuit local de 23,4 kilomètres autour de Lessines avant de partir pour deux autres boucles de 37,8 kilomètres dans la région des Collines, via Flobecq et, notamment, les côtes du Mont et des Plachettes. Le secteur pavé de La Blanche à Lessines sera négocié à sept reprises par les coureurs.

Les organisateurs ont annoncé mercredi, lors de la présentation, qu'une quinzaine d'équipes ont déjà été validées avec Intermarché-Circus-Wanty, Cofidis, DSM, Arkea-Samsic, Lotto Dstny, Israel Premier tech, Flanders-Baloise, Bingoal Pauwels Sauces WB, Totalenergies, Uno-X Sykkel As, Euskaltel Euskadi, Bolton Equities Black Spokes, Human Powered Health, Saint Piran et Tarteletto-Isorex.

Annulé en 2020 et 2021 en raison de la crise sanitaire, le Grand Prix est revenu au calendrier (1.2) l'an dernier et fut remporté par le Canadien Pier-André Coté, devant Gil Gelders et Thimo Willems.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top