Barcelone et le Real Madrid boycottent l'assemblée générale de La Liga à Dubai

La Liga | Le FC Barcelone et le Real Madrid ont annoncé qu'ils ne se rendraient pas à l'assemblée générale extraordinaire de La Liga qui doit se tenir à Dubai le 7 décembre prochain afin de discuter de potentiels changements à apporter aux règles de la compétition.

De Belga

Partager cet article

Les clubs ont été avertis le 25 novembre dernier d'une réunion tenue d'urgence aux Émirats arabes unis à propos d'amendements aux status actuels de La Liga. Cependant, mercredi, les deux ténors du championnat espagnol ont partagé des communiqués expliquant qu'ils n'enverraient pas de représentants à Dubai.

Outre des critiques sur le lieu de cette assemblée générale, le FC Barcelone a émis des réserves à propos du manque de préparation pour de telles modifications, appelant à "une analyse plus extensive et participative pour parvenir au meilleur consensus que requière une réforme de si grande ampleur."

"Nous ne croyons pas que ce soit le bon moment pour partir à Dubai pour un événement qui pourrait se tenir au quartier général de La Liga, et nous réitérons notre opposition à toute forme d'action que nous estimons dommageable pour les droits et les intérêts du FC Barcelone."

Le Real Madrid a tenu des propos similaires concernant le lieu de l'assemblée générale, soulignant les frais d'un tel déplacement "dans le contexte économique que nous connaissons." Il a ajouté qu'il considérait cette convocation illégale. "Il est totalement injustifiable d'aborder de cette manière improvisée et urgente, sans un débat approprié et une analyse sereine, des modifications de fond du règlement interne de La Liga."

Par conséquent, "le Real Madrid C.F. n'enverra aucun représentant à Dubaï pour les raisons susmentionnées et regrette, une nouvelle fois, de devenir réagir aux actions irresponsables du président de la LaLiga,", a conclu le communiqué madrilène.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top