Zlatko Dalic ne veut pas calculer contre la Belgique : "Pas le droit à l'erreur"

Football | En tête du groupe F avec 4 points, la Croatie n'a besoin que d'une unité face aux Diables Rouges jeudi pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Néanmoins, les Croates ne veulent pas calculer car une défaite face à la Belgique pourrait les éliminer.

De Belga

Partager cet article

"Nous n'avons pas le droit à l'erreur", a prévenu Zlatko Dalic, le sélectionneur croate, mercredi en conférence de presse. "Ce n'est jamais bon de calculer et nous allons jouer pour gagner. C'est un match important pour les deux équipes. La Belgique veut aussi se qualifier et il faudra tout donner sur le terrain."

Malgré sa défaite face au Maroc et les récentes rumeurs de tensions au sein du groupe des Diables Rouges, Dalic considère toujours la Belgique comme "une équipe fantastique". "Il ne faut pas prendre en compte leurs dernières performances et nous n'avons pas fait attention à ce qui a circulé dans la presse. La Belgique est une grande équipe et possède d'excellents joueurs comme Kevin De Bruyne ou Eden Hazard. Ce sera un match difficile pour nous face à un solide adversaire."

Pour le duel face à la Croatie, Romelu Lukaku pourrait être aligné au coup d'envoi. "Lukaku est un joueur important pour la Belgique et il change leur animation. C'est un joueur qui est très fort dans les duels et c'est à nous d'essayer de l'arrêter. Nous savons qu'il est en manque de rythme mais cela reste un très bon joueur."

Après la victoire 4-1 face au Canada dimanche, Dalic devrait aligner le même onze de base face aux Diables Rouges jeudi. "Les joueurs ont tout donné face au Canada. Je ne sais pas encore si je vais effectuer des changements. Nous avons encore un entraînement et je prendrai une décision", a conclu le sélectionneur croate.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top