Tiger Woods souffre toujours de sa jambe accidentée, mais veut jouer les Majeurs en 2023

Sports | L'ancien roi incontesté du golf Tiger Woods, 46 ans, souffre toujours de sa jambe accidentée, a-t-il confié mardi, mais il a pour ambition de disputer les quatre tournois du Grand Chelem en 2023.

De Belga

Partager cet article

"Mon objectif, c'est de disputer les tournois du Grand Chelem et un ou deux autres" tournois, a déclaré Woods en marge du Hero World Challenge, le tournoi du circuit PGA qui débute jeudi aux Bahamas, dont il est l'organisateur.

"Physiquement, c'est tout ce que je peux faire. Il ne me reste plus grand-chose dans ma jambe gauche", a-t-il expliqué en référence à la jambe, multi-fracturée, qu'il a failli perdre dans un accident de voiture près de Los Angeles, en février 2021. "J'aime jouer, j'aime la compétition. Malheureusement, je peux frapper tous les coups que je veux, mais j'ai toujours autant de mal à marcher."

"L'idée, c'est donc de se préparer pour les plus grands (rendez-vous de la saison) et espérer que tout fonctionne pour être en position de gagner", a espéré Woods, l'un des plus beaux palmarès du golf avec ses 15 sacres en Grand Chelem et ses 82 victoires sur le circuit PGA.

En 2022, Woods qui pointe désormais à la 1277e place mondiale, a disputé trois tournois, trois rendez-vous du Grand Chelem, le Masters (47e), le PGA Championship (abandon) et le British Open (cut).

Woods pourrait faire son retour sur les greens le 10 décembre pour une compétition-exhibition sur 12 trous où il fera équipe avec le N.1 mondial Rory McIlroy face au duo Jordan Spieth/Justin Thomas. Il prévoit aussi de disputer le PNC Championship les 17 et 18 décembre avec son fils Charlie: "Cela sera facile, Charlie tapera les coups longs et je me chargerai des putts", a-t-il plaisanté.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top