Le sélectionneur de l'Equateur Alfaro "immensément triste" après l'élimination

Football | Battu 1-2 par le Sénégal lors de la dernière journée du groupe A, l'Equateur a été éliminé de la Coupe du monde. "C'est un coup très dur, une très grosse frustration", a reconnu le sélectionneur équatorien Gustavo Alfaro.

De Belga

Partager cet article

"Être laissé de côté, c'est douloureux", a expliqué Alfaro. "Mais l'Équateur ne doit pas perdre de vue ce que ces garçons ont réalisé. C'est une génération très jeune. Elle a acquis de l'expérience, cela lui servira dans le futur. Je n'ai aucun doute qu'ils auront leur revanche. Des petits détails ont fait de grandes différences. C'est ce qui nous empêche de continuer dans cette Coupe du monde."

Séduisant contre le Qatar (2-0) et les Pays-Bas (1-1), la 'Tri' n'avait besoin que d'un point pour se qualifier. Mais les Equatoriens ont subi la pression du Sénégal en première période. "Ce n'était pas le visage de l'Équateur. Il nous a manqué l'expérience qui permet de mieux gérer le temps qui file. Il y a aussi l'aspect émotionnel qui entre en jeu."

"Au-delà de l'Équateur, savoir si je vais continuer d'entraîner c'est une question personnelle", a indiqué le sélectionneur au sujet de son avenir. "Cela va me prendre un petit peu de temps pour décider de la suite de ma carrière, quelle décision je vais prendre. Mais là, maintenant, ce n'est pas le moment de prendre une décision. Il faut que j'arrête un peu pour voir si je veux continuer à entraîner. Là, je suis immensément triste".

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top