Il était une fois un Diable : Michel De Groote

Football | Cette année, Proximus Pickx vous propose une nouvelle série consacrée aux Diables Rouges qui n’ont pas vraiment marquer l’Histoire. Internationaux le temps d’une poignée de sélections, ils figurent tout de même dans le grand livre de notre équipe nationale. Focus cette fois-ci sur Michel De Groote.

De Pickx

Partager cet article

Michel De Groote commence le football dès son plus jeune âge à Ruisbroek, où jouait également le légendaire Jef Jurion. À 15 ans, il est repéré par Anderlecht et rejoint l'académie des jeunes du Sporting. Cinq ans plus tard, l'arrière gauche fait ses débuts en équipe première, avec laquelle il évoluera régulièrement. Mais en 1977, il choisit de rejoindre le RFC Liège. Il y joue deux saisons, avant de retourner à Anderlecht. Fidèle soldat des Mauves, De Groote évolue durant pas moins de dix ans à Anderlecht, raflant au passage 4 titres nationaux, 2 Coupes de Belgique, 1 Coupe de l'UEFA et 1 Supercoupe d'Europe.

En 1989, alors qu'Anderlecht lui propose un contrat d'un an, le joueur de 33 ans rejoint La Gantoise pour un bail de trois saisons. Il termine sa carrière à Lembeek à l'âge de 36 ans. En jouant pour Anderlecht durant de nombreuses années, De Groote a inévitablement attiré l'attention d’un certain Guy Thys, mythique sélectionneur de l'équipe nationale.

Appelé par Guy Thys

En 1981, il est appelé pour la première fois pour le match de qualification pour la Coupe du monde contre les Pays-Bas, mais ne reçoit aucune minute de jeu. De Groote doit alors attendre jusqu'en mars 1983 pour que Thys le fasse revenir dans l'équipe. Lors du match de qualification pour l’Euro face à l'Allemagne de l'Est, il débute la rencontre – remportée 1-2 par les Diables – mais est remplacé par Marc Baecke à la mi-temps. Un mois plus tard, il dispute l’intégralité du match retour à Bruxelles (2-1).

À l’approche de l’Euro, De Groote était en droit d’espérer une sélection pour le tournoi, mais Thys le laissa à la maison. Quelques mois plus tard, il le titularisera toutefois pour les matchs de qualification pour la Coupe du monde contre la Grèce (0-0) et l'Albanie (défaite 2-0). Par la suite, le natif de Herstal sera encore appelé pour le légendaire match de barrage contre les Pays-Bas, lors duquel la Belgique se qualifia in extremis pour la Coupe du monde 1986 malgré une défaite 2-1 à Rotterdam. Mais De Groote ne jouera pas ce soir-là et ne se rendra pas non plus au Mexique. Il n’évoluera plus jamais sous le maillot national par la suite.

Fan de cette série ? Retrouvez également l'histoire de Frank Mariman.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top