Les leaders Boston et Phoenix s'imposent

Basket | Boston, leader à l'Est, et Phoenix, premier à l'Ouest, se sont imposés vendredi dans le championnat nord-américain de basket.

De Belga

Partager cet article

Boston a battu Sacramento 122-104. Les Celtics ont fait la différence avec un partiel de 19-0 entre la fin du troisième et le début du quatrième quart-temps pour passer de 78-84 à 97-84. Jayson Tatum a terminé avec 30 points, 8 rebonds et 4 passes. Les Celtics possèdent le meilleur bilan de la Ligue, 15 victoires pour 4 défaites.

Milwaukee reste derrière eux avec 13 succès et 5 revers. Les Bucks ont remporté 117-102 le choc face au troisième de la conférence, Cleveland (12 victoires, 7 défaites). Là aussi, le troisième quart-temps a été décisif: Milwaukee y a inscrit 35 points, limitant les Cavaliers à seulement 10 unités. Giannis Antetokounmpo s'est offert 38 points, 9 rebonds et 6 passes. En face, Donovan Mitchell a inscrit 29 points.

Phoenix est venu à bout de Detroit 108-102 au bout d'un match serré. Le score était encore de 73-73 dans le troisième quart lorsque Mikal Bridges a réussi deux trois points de suite permettant aux Suns de se détacher. Deandre Ayton a été le plus prolifique des Suns avec 28 points et 12 rebonds. Phoenix est en tête à l'Ouest avec 12 victoires et 6 défaites.

Denver s'est joué 104-114 des Clippers, grâce notamment aux 29 points d'Aaron Gordon, et reste deuxième (12 victoires, 7 défaites).

Porté par Dillon Brooks (25 points) et Ja Morant (23 points), Memphis a dominé la Nouvelle-Orléans 132-111 alors que Portland s'est imposé 129-132 après prolongation à New York avec 44 points de Jerami Grant et 38 d'Anfernee Simons. La Nouvelle-Orléans, Memphis et Portland se partagent la troisième place (11 victoires, 8 défaites).

Golden State a battu Utah 129-118 et affiche un bilan en équilibre (10 victoires, 10 défaites).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top