L'Iran a fait craquer le Pays de Galles

Football | Balayé par l'Angleterre lors du premier match, l'Iran s'est imposé 2-0 au détriment du pays de Galles au stade Ahmad-ben-Ali d'Al-Rayyan. Les buts de Roozbeh Cheshmi (90e+8) et Ramin Rezaeian (90e+11) sont tombés alors que les Dragons jouaient à dix après l'exclusion de Wayne Hennessey (86e).

De Belga

Partager cet article

Titulaire, Gareth Bale a fêté sa 110e sélection, ce qui fait de lui le Gallois le plus capé de l'histoire. Chez les Iraniens, Carlos Queiroz a fait confiance au Carolo Ali Gholizadeh. Les Gallois, qui avaient arraché un partage inespéré contre les États-Unis, et les Iraniens avaient soif de revanche.

Les deux équipes faisaient preuve de peu de continuité dans la construction quand Majid Hosseini a eu un arrêt réflexe sur un tir à bout portant de Kieffer Moore (12e). Les Iraniens étaient plus à l'aise au moment de plonger sur des transitions rapides et, sur un beau mouvement collectif, Gholizadeh a marqué un but justement annulé pour hors-jeu (15e). Les deux équipes ont continué leur chassé-croisé, mais, sur une relance un peu molle de Bale, Hennessey est intervenu devant Ahmad Nourollahi pour éteindre le feu dans sa surface (45e+4).

Après le repos, on a encore eu droit à beaucoup d'agressivité mais un déficit technique évident. Lancé en profondeur, Sardar Azmoun a ponctué sa percée en expédiant le ballon sur le poteau (51e). Le Team Melli n'avait pas la baraka : une frappe enroulée de Gholizadeh s'est également écrasée sur le poteau et sur le rebond, la tentative d'Azmoun a été stoppée par Hennessey (52e). Le gardien gallois s'est encore allongé sur une tentative croisée d'Alireza Ezatolah (73e) avant de se faire exclure pour avoir percuté violemment Mehdi Taremi (86e).

Alors qu'on se dirigeait vers un partage, Cheshmi a délivré les Iraniens (90e+8) d'une frappe à distance et Rezaeian a assuré leur succès (90e+11).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top