Comment Mitoma a changé le cours du match contre l’Allemagne et conduit le Japon à la victoire

Football | Comme l’Argentine, l’Allemagne a été défaite d’entrée à la Coupe du monde 2022. Et comme les Sud-Américains, c’est pourtant en menant à la mi-temps que la Mannschaft a été renversée. Cette victoire, le Japon la doit beaucoup à un homme : Kaoru Mitoma.

De Pickx

Partager cet article

C’est assurément l’une des surprises de ce premier tour. Le Japon a su renverser une situation mal embarquée face à l’Allemagne pour aller s’imposer et empocher 3 points que peu lui prédisaient. L’Allemagne a vécu le même sort que l’Argentine face à l’Arabie saoudite en menant au score sur pénalty en première mi-temps avant de prendre deux buts en seconde période.

L’un des grands artisans de ce retournement de situation n’est autre que l’ancien joueur de l’Union Saint-Gilloise, Kaoru Mitoma. Monté à la 57e minute, il a fait basculer la rencontre. Son jeu a posé énormément de problèmes aux Allemands qui n’ont pas su trouver la parade pour le bloquer et préserver leur avantage.

Mitoma dynamite l’Allemagne

En première période, sans être exceptionnelle, l’Allemagne justifiait pleinement le fait de mener au score. La Mannschaft s’est d’ailleurs vue refuser un goal pour hors-jeu en toute fin de première période. Mais la pause a fait du bien au Japon qui a su se remobiliser et ajuster tactiquement ce qu’il fallait pour enfin se montrer réellement dangereux. La montée de Mitoma y a grandement participé.

L’ancien de l’Union a apporté du rythme dans un match qui en manquait cruellement. Surpris par le nouveau tempo de la rencontre, les Allemands n’ont pas vraiment réussi à sortir de la torpeur qu’ils avaient installée. Petit à petit, ils ont reculé et l’inévitable est arrivé. C’est Mitoma qui a dynamité le jeu allemand à un quart d’heure du terme. Si sa frappe a été repoussée par Manuel Neuer, il a pu se consoler avec la récupération du cuir par Ritsu Doan et son égalisation. Totalement relancés, Mitoma et les siens ont continué à pousser pour finalement inscrire le 1-2 quelques minutes plus tard.

Le Nostradamus japonais

Fait amusant, plus tôt dans la semaine, Kaoru Mitoma avait prévenu que le Japon allait battre les Allemands en donnant les clefs de la rencontre. Le joueur de Brighton se montrait donc particulièrement confiant et cela a rejailli sur ses équipiers une fois qu'il est monté sur la pelouse. "L'Allemagne est la meilleure équipe du monde mais elle a une faiblesse. Ils mettent beaucoup de joueurs devant et sont vulnérables en contre-attaque. Donc oui, nous nous préparons à cela", avait-il déclaré avant la rencontre.

Il n’est par ailleurs pas le seul ancien joueur de Jupiler Pro League à s’être illustré sur ce match. Les ex-Trudonnaires Kamada et Tomiyasu étaient aussi le terrain, ce dernier apportant du rythme, tout comme Junya Ito. L’ancien de Genk est d’ailleurs passé tout proche de l’égalisation avant que Doan ne s'en charge.

Suivez le deuxième match du Japon contre le Costa Rica à la Coupe du monde 2022 ce dimanche 27 novembre à 11h sur Tipik.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres de la Coupe du monde tout comme en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et en Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Toujours plus de news sur le Mondial ?

 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top