Eden Hazard a montré qu’il pouvait encore être utile aux Diables Rouges

Diables Rouges | On le dit fini mais contre le Canada Eden Hazard fut l’un des rares Diables vraiment au niveau. Le joueur du Real Madrid a livré une prestation convaincante et très utile à l’équipe.

De Pickx

Partager cet article

On s’attendait à une bonne équipe du Canada mais peut-être pas à ce qu’elle domine autant la Belgique. Les Canucks ont fait très mal aux Diables qui doivent leur salut à un impressionnant Thibaut Courtois, à une finition à la ramasse des Canadiens mais aussi à un très bon Eden Hazard. Titulaire, le capitaine des Diables a joué 60 minutes intenses durant lesquelles il s’est donné pour l’équipe. On n’a pas vu le Hazard de 2018 mais on a tout de même vu un très bon et encourageant Hazard.

La technique est toujours là

Face à un Canada entreprenant et qui a mis beaucoup de rythme et de pression, le milieu de terrain belge a souvent été dépassé en première période. La défense a tenu bon mais il fallait que les Diables arrivent à garder le cuir une fois qu’ils entraient en sa possession. C’est là qu’Eden Hazard a fait le plus grand bien. Le joueur du Real a donné le tempo coté belge, permettant de souffler un peu et se repositionner à plusieurs moments.

Dans les petits espaces et en un contre un, Hazard a montré qu’il n’était pas encore vraiment fini. S’il n’a plus le même coup de rein que par le passé, il a conservé son excellente technique et a été un point d’appui précieux dans le jeu belge. Le joueur s’est montré tempéré quant à sa propre prestation : “Bien mais je peux mieux faire. J’ai perdu quelques ballons que je n’aurais pas perdus si j’avais été vraiment bien physiquement. J’espère juste encore progresser et enchaîner les matchs. Je sais que si j’enchaîne, je vais monter en puissance”, a-t-il expliqué.

Montée en puissance

Le Brainois a quitté la pelouse à l’heure de jeu, laissant sa place à Leandro Trossard. On le sait, Eden Hazard n’est pas encore totalement prêt physique et il le dit lui-même. Cela ne viendra qu’en jouant et en prenant du rythme mais ce qu’on a déjà pu (re)voir contre le Canada est encourageant. Peut-être était-ce le début d’un retour en forme du Madrilène.

Son ancien équipier Cesc Fabregas s'est en tout cas montré très heureux de sa prestation et l'a fait savoir sur Twitter. "Tellement agréable de voir Eden jouer (et bien jouer) à nouveau sur la grande scène", a-t-il écrit.

Il faut espérer qu’Hazard monte en puissance dans le tournoi. Contre le Maroc, face à un adversaire qui va jouer la carte de la technique et de la vivacité, le jeu d’Hazard sera à nouveau précieux, s’il évolue dans le même registre que face aux Canadiens. "Dans l’ensemble c’était 60 bonnes minutes de ma part. Je me suis bien senti, c’est de bonne augure pour la suite", a glissé le Diable. On ne demande que ça.

Suivez le deuxième match de la Belgique contre le Maroc à la Coupe du monde 2022 ce dimanche 27 novembre à 14h sur La Une.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres de la Coupe du monde tout comme en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et en Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Toujours plus de news sur le Mondial ?

Eden Hazard n’est plus le facteur X des Diables Rouges

Comment Olivier Giroud s'apprête à devenir le meilleur buteur de l'équipe de France

Libéré par Manchester United, où rebondira Cristiano Ronaldo ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top