"Les droits humains ne sont pas négociables", dit la fédération allemande

Football | La fédération allemande de football (DFB) a répondu mercredi aux menaces de sanctions brandies par la Fifa pour l'empêcher de porter le brassard inclusif "One Love", en tweetant que les "droits humains ne sont pas négociables", avant le premier match de la Mannschaft dans le Mondial au Qatar.

De Belga

Partager cet article

"Nous interdire de porter le bandeau, c'est nous interdire de parler. Notre position est claire", a tweeté la DFB au début du match contre le Japon, auquel assistait le président de la Fédération internationale (Fifa), Gianni Infantino.

Avant le match contre le Japon, les joueurs allemands se sont ostensiblement mis la main devant la bouche sur la photo d'équipe.

Les sept fédérations européennes, dont l'Allemagne et la Belgique, qui avaient prévu de porter un brassard coloré "One Love" contre les discriminations, ont renoncé lundi face à la menace de "sanctions sportives" par la Fifa, qui ne les a pas précisées. Cette menace a été très critiquée en Allemagne où de nombreuses voix se sont élevées pour appeler les joueurs de la Mannschaft à la défier.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top