La Pro League appelle les clubs à porter un brassard arc-en-ciel ce week-end

Challenger Pro League | La Pro League a lancé lundi un appel vers les équipes de Challenger Pro League pour qu'elles portent un brassard arc-en-ciel ce week-end, lors de la 15e journée de championnat. L'organisation qui régit le football professionnel en Belgique souhaite ainsi répondre aux menaces de sanction formulées par la FIFA à l'égard de ceux qui prévoyaient de porter un brassard One Love à la Coupe du monde au Qatar.

De Belga

Partager cet article

"Notre football est destiné à tous, indépendamment de l'orientation sexuelle, de l'identité sexuelle ou de l'origine ethnique. Sur un terrain de foot, toutes les barrières sociales tombent. Contrairement à la FIFA, nous voulons porter ce message ensemble avec nos clubs", défend le communiqué de la Pro League publié lundi. "Par conséquent, nous demandons aux capitaines de la Challenger Pro League de porter le brassard arc-en-ciel le week-end prochain, lors de la 15e journée de championnat".

Et le communiqué de reprendre les différents combats de l'organisation. "Tout au long de la saison, la Pro League prend plusieurs initiatives et organise plusieurs projets contre les inégalités, contre l'homophobie et la transphobie, contre le racisme. Les plus importants sont notre partenariat avec Kazerne Dossin et notre campagne annuelle 'Football for All'".

Sept pays européens, parmi lesquels la Belgique, ont dû renoncer à porter un brassard One Love au Qatar alors qu'ils en avaient pris l'initiative. La FIFA a en effet menacé les joueurs d'une sanction sportive, un carton jaune. La fédération belge s'est dite "très frustrée" par la décision, mais elle a dû se résoudre à prendre acte de celle-ci.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top